Josie Desmarais/Métro

MONTRÉAL — Le syndicat Unifor et Produits forestiers Résolu ont conclu une entente de principe quant au renouvellement du contrat de travail qui doit servir de modèle à l’industrie des pâtes et papiers pour l’Est du Canada.

Le grand syndicat Unifor l’a indiqué par voie de communiqué, lundi, en précisant qu’il s’agissait d’un contrat d’une durée de quatre ans.

L’entente conclue avec Produits forestiers Résolu doit d’abord être présentée aux membres du syndicat d’ici le 27 avril, a précisé Renaud Gagné, directeur québécois d’Unifor qui, au Québec, est affilié à la FTQ.

Le contenu de l’entente n’a pas été dévoilé, le syndicat préférant en garder la primeur pour ses membres, comme c’est habituellement le cas en pareille circonstance. On sait toutefois que l’entente de principe porte tant sur les salaires que sur les vacances, le régime de retraite, les avantages sociaux et la sécurité d’emploi.

Pour cette négociation-ci, l’enjeu de l’attraction et de la rétention de la main-d’oeuvre posait un défi particulier, puisque le taux de chômage est très bas.

Le contrat actuel viendra à échéance le 30 avril prochain. Le prochain contrat, s’il est entériné, sera donc en vigueur jusqu’en 2022.

Ce type de contrat établit ensuite une structure pour les négociations dans les autres usines de pâtes et papiers en Ontario, au Québec et en Atlantique. Ce sont éventuellement 15 000 travailleurs qui seraient concernés par ce contrat type, dont environ 10 000 au Québec, a précisé M. Gagné.

Unifor représente 315 000 travailleurs dans l’ensemble du Canada.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!