Justin Tang Justin Tang / La Presse Canadienne

OTTAWA — La colline du Parlement s’est embrumée de nuages de fumée de marijuana, vendredi à Ottawa, alors que des centaines d’adeptes du cannabis sont venus participer à la célébration annuelle «4-20» — comme dans 20 avril.

L’événement de cette année revêt un caractère «historique»: c’est la dernière fois que les participants à ce rassemblement enfreignent la loi canadienne. Le gouvernement libéral de Justin Trudeau souhaite faire adopter d’ici l’été son projet de loi qui prévoit de légaliser la possession simple et la consommation de marijuana à des fins récréatives.

Près de la tour de la Paix, vendredi, on a vu des consommateurs de tous âges, mais aussi des usagers de marijuana à des fins thérapeutiques.

Tyler Graydon participait au happening pour la première fois de sa vie. Il se disait excité par la légalisation prochaine, même si, à 17 ans, il n’aurait pas encore le droit d’acheter du cannabis. Mais il soutient qu’une fois légalisée, la marijuana sera de toute façon plus facilement accessible. «(Les jeunes) trouveront bien le moyen d’en obtenir. Soit de leurs parents, soit en fouillant dans la boîte à biscuits, dans le garde-manger.»

Mais pour Alex Burridge, le «4-20» de cette année marque aussi un tournant dans sa vie: le jeune homme de 20 ans, blessé au dos en faisant du sport, vient d’obtenir sa toute première prescription pour de la marijuana thérapeutique. Il soutient que la légalisation placera son pays à l’avant-garde des nations du monde.

C’est une adolescente de 14 ans, Emma Boniface, qui a prononcé l’allocution principale lors de l’événement de vendredi à Ottawa. Les organisateurs voulaient ainsi mettre l’accent sur l’importance d’inclure les jeunes gens dans le débat national sur la légalisation. La mère de la jeune fille est aussi une utilisatrice de marijuana thérapeutique.

D’autres rassemblements «4-20» ont aussi eu lieu vendredi dans d’autres villes canadiennes, de Vancouver à Saint-Jean, Terre-Neuve-et-Labrador.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!