THE CANADIAN PRESS Doug Ford

CHATHAM, Ont. — Un membre haut placé de l’équipe de campagne des libéraux ontariens a dû s’excuser après avoir tenu des propos grossiers à l’endroit du chef progressiste-conservateur Doug Ford.

David Herle, le coprésident de la campagne de la première ministre sortante Kathleen Wynne, a pris part vendredi à une table ronde télévisée pour la station CP24, au cours de laquelle il a comparé Doug Ford à son défunt frère, l’ex-maire de Toronto Rob Ford.

«Je pense que les gens aimaient Rob Ford, et je pense que les gens trouvent que Doug Ford est un peu un connard, honnêtement», a-t-il lancé, en anglais, avec une expression vulgaire faisant référence au sexe masculin.

Il a plus tard publié un communiqué pour exprimer ses regrets et présenter ses excuses «sans réserve».

«Doug Ford utilise depuis longtemps des termes dérogatoires et insultants pour désigner un large éventail de personnes avec lesquelles il est en désaccord — dont des femmes journalistes, des parents d’enfants autistes et plusieurs autres», a-t-il toutefois souligné.

«Peu importe le point auquel ce comportement est courant chez M. Ford, il ne s’agit pas d’une excuse pour faire de même, a-t-il poursuivi. Aujourd’hui, j’ai employé un terme inapproprié en référence à M. Ford et je le regrette.»

Doug Ford a pour sa part souligné que s’il se trouvait dans la position de Mme Wynne, il remercierait M. Herle.

«Ce qui me dérange le plus dans ce qu’il dit, c’est qu’il insulte les Ontariens qui veulent faire avancer la province», a-t-il déploré vendredi soir, lors d’un événement de campagne dans la ville de Chatham.

La première ministre Wynne, qui briguera un autre mandat, le 7 juin, estime pour sa part que M. Herle devrait s’excuser, mais qu’il pourra rester en poste.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!