TIMMINS, Ont. — À Timmins, en Ontario, la police poursuit son enquête relativement à la découverte de quatre corps carbonisés ayant été retrouvés dans un véhicule incendié.

Même si cet épisode macabre remonte à vendredi dernier, elle n’est toujours pas en mesure de dire si l’individu ayant été à l’origine du feu a péri dans l’habitacle de l’automobile.

Un porte-parole du Service de police de Timmins a indiqué dimanche que la voiture se trouve dans un si piteux état que, de prime abord, il était pratiquement impossible de dire si elle était verte ou bleue.

Voulant se faire rassurant, Marc Depatie a ajouté que les enquêteurs n’estiment pas que la population locale soit actuellement en danger.

«Il n’y a aucune raison pour le public de vivre dans l’angoisse», a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse ayant eu lieu dimanche.

Par ailleurs, M. Depatie a soutenu que la police n’est pas encore prête à identifier formellement les personnes ayant perdu la vie même si elle se doute bien de qui il s’agit.

Par contre, tant que des autopsies n’auront pas été menées à Toronto, elle se gardera bien de divulguer publiquement son hypothèse.

La police connaît l’identité de la personne qui possédait le véhicule.

Pour l’instant, elle se borne tout simplement à dire qu’elle provenait de Timmins.

Marc Depatie a précisé que des preuves continuent toujours d’être récoltées à l’endroit où l’automobile a été retrouvée.

Cependant, la carcasse de la voiture a été acheminée à Toronto pour y subir un examen en profondeur.

«La police espère que des membres du public, qui ont aperçu le véhicule à Timmins ou dans les environs de cette ville, vont lui fournir des informations pour lui permettre de déterminer la chronologie de la tragédie», a souligné M. Depatie.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!