MONTRÉAL — Divers acteurs individuels et collectifs, qui sont engagés dans la lutte contre l’intimidation, verront leurs efforts être salués.

Une fois de plus, des récompenses seront, en effet, décernées par le gouvernement du Québec à des personnes, à des organisations ainsi qu’à des milieux scolaires qui sont directement associés à ce difficile combat.

La période du dépôt des candidatures a déjà été lancée sur le site du ministère provincial de la Famille et elle se poursuivra jusqu’au 25 mai inclusivement.

Les finalistes des prix «Ensemble contre l’intimidation» seront ensuite conviés à une cérémonie à l’hôtel du Parlement, à Québec, qui se déroulera en présence du premier ministre Philippe Couillard.

D’année en année, ce dernier ne se fait pas prier pour participer à l’événement.

Dans un communiqué, M. Couillard a d’ailleurs soutenu qu’«agir en matière de prévention ou de lutte contre l’intimidation est loin d’être anodin».

Il a laissé entendre qu’il espérait que les futurs lauréats représenteront des sources d’inspiration, et ce, pour une raison fort simple.

«C’est grâce à la contribution de toutes et de tous que nous parviendrons à faire du Québec un endroit où l’intimidation n’a pas sa place», a-t-il expliqué.

Ces prix existent depuis 2015 et ils sont remis sur une base annuelle.

En raison de son travail de longue haleine en matière de lutte contre l’intimidation, Jasmin Roy, qui est le président et fondateur de la fondation portant sur nom, a déjà fait partie du jury se chargeant d’étudier les candidatures en prévision de la remise de ces récompenses.

À son avis, pour les finalistes et pour les lauréats, «la reconnaissance dans la société, c’est très important».

En plus, selon M. Roy, le simple fait qu’ils se retrouvent momentanément à l’avant-scène «peut certainement encourager d’autres acteurs à s’engager dans le combat contre l’intimidation».

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!