MONTRÉAL — Depuis l’attentat de Nice, le 14 juillet 2016, plusieurs personnes sont mortes dans des agressions semblables au véhicule bélier, particulièrement en Europe mais aussi dans d’autres régions du monde. Souvent motivées par l’islamisme radical, ces agressions sont parfois aussi le fait d’un forcené souffrant de troubles mentaux, d’un islamophobe ou d’un membre de l’extrême droite.

Victimes d’attaques au véhicule bélier

Nice, 14 juillet 2016 Le conducteur d’un poids lourd fonce sur la foule, sur la promenade des Anglais, quelques minutes après la fin du traditionnel feu d’artifice de la fête nationale des Français; le bilan s’établit à 86 morts et 458 blessés. L’attentat est revendiqué par Daech (groupe armé État islamique).

Berlin, 19 décembre 2016

Un camion-bélier surgit au marché de Noël de la Breitscheidplatz à Berlin, en Allemagne, faisant 12 morts et une cinquantaine de blessés. L’auteur de l’attentat prend la fuite et est tué, quelques jours plus tard, à Milan, en Italie. L’attaque est revendiquée par Daech.

Jérusalem, 8 janvier 2017

Quatre personnes perdent la vie lorsqu’un conducteur lance son camion sur un groupe d’élèves officiers de l’armée israélienne, sur la promenade Armon Hanatziv, à Jérusalem; 17 personnes sont également blessées. L’auteur de l’attentat était un sympathisant de Daech.

Melbourne, 20 janvier 2017

Un homme fonce délibérément avec sa voiture sur des piétons au centre-ville de Melbourne, en Australie, provoquant la mort de cinq personnes; 37 autres personnes sont blessées. L’auteur de l’attentat, qui a été arrêté sur place, n’avait aucune motivation terroriste, selon les autorités.

Londres, 22 mars 2017

Une voiture sème la mort sur le pont de Westminster, à quelques mètres du Parlement britannique, à Londres. Le forcené poursuit sa course folle à pied et poignarde à mort un policier, faisant en tout cinq morts et une quarantaine de blessés. L’attentat est revendiqué par Daech.

Stockholm, 7 avril 2017

Un camion renverse plusieurs passants sur une artère commerciale du centre-ville de Stockholm, fauchant la vie de quatre personnes et en blessant 19 autres. Le conducteur, un sympathisant présumé de Daech, est arrêté quelques heures plus tard.

New York, 18 mai 2017

Un ancien militaire fauche 23 piétons avec son véhicule sur Times Square, à New York, faisant une victime. Selon les autorités, le suspect arrêté sur place n’avait aucun lien avec l’extrémisme islamiste.

Londres, 3 juin 2017

Un camion prend pour cible des piétons qui marchent sur le pont de Londres, au Royaume-Uni, fauchant une vingtaine de personnes. Les assaillants poursuivent leur route et surgissent à Borough Market, où ils poignardent au hasard des passants. Les trois terroristes font en tout huit morts et 48 blessés; Daech revendique l’attentat.

Londres, 19 juin 2017

Un conducteur précipite son véhicule sur un groupe de musulmans rassemblés près d’une mosquée à Londres, au Royaume-Uni. Une personne rend l’âme et neuf autres sont blessées. Le suspect, qui serait islamophobe, est arrêté sur place.

Paris, 9 août 2017

Un homme fonce délibérément avec sa voiture sur des militaires à Levallois-Perret, en banlieue parisienne, faisant six blessés. Le suspect est arrêté quelques heures plus tard. On ne connaît pas encore son mobile.

Charlottesville, 12 août 2017

Une voiture renverse des manifestants qui protestaient contre un rassemblement de l’extrême droite à Charlottesville, en Virginie. L’agression fait une victime et 19 blessés. Le conducteur, qui serait un sympathisant de la mouvance d’extrême droite, est arrêté peu après.

Sept-Sorts, 14 août 2017

Un homme emboutit des clients assemblés dans une pizzéria de Sept-Sorts, en banlieue de Paris. Une adolescente de 13 ans est tuée sur le coup et une douzaine d’autres personnes sont blessées. L’attaque n’était pas liée au terrorisme. Le suspect s’est décrit aux policiers comme un toxicomane suicidaire.

Barcelone, 17 août 2017

Une camionnette sème la terreur sur la célèbre avenue La Rambla, coeur touristique de Barcelone, fauchant la vie de 15 personnes et faisant au moins 80 blessés. Deux suspects sont arrêtés quelques heures plus tard. Daech se dit encore une fois derrière cette attaque. Quelques heures plus tard, la police abattait cinq suspects qui portaient de fausses vestes explosives et qui ont foncé sur la foule avec leur voiture dans la station balnéaire de Cambrils. Une femme blessée lors de cette attaque a succombé à ses blessures un peu plus tard.

Edmonton, 30 septembre 2017

Un policier a été blessé lorsqu’une voiture blanche a foncé sur lui, alors qu’il encadrait les mouvements de la foule qui assistait à un match de football. Un individu est alors sorti du véhicule et a attaqué au couteau le policier qui gisait au sol. Quelques heures après cette agression, un conducteur au volant d’un camion fourgon, poursuivi par la police, a foncé sur un groupe de piétons. Abdulahi Hasan Sharif, âgé de 30 ans, a été accusé de cinq chefs de tentative de meurtre. Il a aussi été accusé de conduite dangereuse, de délit de fuite causant des lésions corporelles et de port d’arme dans un dessein dangereux.

New York, 1er octobre 2017

Un homme au volant d’un camion a foncé dans la foule sur une piste cyclable près du World Trade Center, à New York, faisant huit morts et onze blessés. Des accusations de terrorisme ont été portées contre le suspect, Sayfullo Saïpov, un immigrant ouzbek de 29 ans.

Melbourne, 21 décembre 2017

Un conducteur fonce sur des piétons avec son véhicule à Melbourne, en Australie, blessant au moins 17 personnes; un homme âgé est plus tard décédé des suites de ses blessures. Selon la police, le forcené souffrait de troubles mentaux et n’avait pas de liens avec le terrorisme.

Münster, 7 avril 2018

Un véhicule fonce dans une foule à Münster, en Allemagne, faisant deux morts et une vingtaine de blessés. Selon les policiers, le conducteur aurait roulé dans plusieurs terrasses de café et de restaurants. La police a écarté la thèse de l’attentat terroriste.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!