Aaron Vincent Elkaim / La Presse Canadienne

OTTAWA — Le ministre fédéral de la Sécurité publique dit ne disposer d’aucune information «à ce moment-ci» qui l’amènerait à hausser le niveau de menace terroriste après l’attaque à la camionnette survenue lundi à Toronto, qui a fait 10 morts et 15 blessés.

Ralph Goodale, qui était présent à Toronto pour la conférence de presse des autorités, en soirée, a réitéré ce qu’il avait dit plus tôt au terme de sa réunion avec ses homologues du G7.

«Sur la base de toutes les informations disponibles en ce moment, il ne semble y avoir aucun lien entre cet incident particulier et la sécurité nationale», a-t-il indiqué.

«Les événements qui sont survenus dans la rue derrière nous sont horribles, mais ils ne semblent pas être liés de quelconque façon à la sécurité nationale, selon les informations disponibles à ce moment-ci.»

Ralph Goodale et sa collègue des Affaires étrangères, Chrystia Freeland, se trouvaient à Toronto pour une rencontre avec les ministres des Affaires étrangères et de la Sécurité publique des pays du G7 lorsque l’attaque est survenue.

Le niveau de menace terroriste est actuellement modéré, ce qui signifie qu’un attentat terroriste violent pourrait survenir.

Il demeure inchangé depuis octobre 2014, lorsqu’un tireur avait abattu un soldat devant le Monument commémoratif de guerre du Canada, à Ottawa, avant de faire irruption dans le parlement, où il a été tué par les forces de l’ordre.

Pour l’instant, c’est la police de Toronto dirige l’enquête, mais les autorités provinciales et fédérales collaborent.

«La collaboration entre les niveaux de gouvernement et toutes les agences pertinentes est absolument intégrée. Les autorités fédérales, provinciales et municipales coopèrent et collaborent de façon superbe et géreront cette situation de façon minutieuse et professionnelle», a affirmé M. Goodale.

En fin de soirée, le premier ministre Justin Trudeau a diffusé un communiqué dans lequel il s’est dit attristé par cet «attentat tragique et insensé».

«Nous devrions tous pouvoir nous sentir en sécurité lorsque nous nous promenons dans nos villes et nos communautés. Nous suivons la situation de près, et nous continuerons de travailler avec nos partenaires d’application de la loi à travers le pays pour assurer la sécurité de tous les Canadiens», a-t-il ajouté.

La Maison-Blanche a elle aussi publié une déclaration, tard lundi soir, disant que les États-Unis «sont aux côtés des Canadiens à la suite de l’événement tragique de Toronto», tout en offrant son soutien au Canada.

«Nos pensées et nos prières vont aux familles des personnes touchées et nous souhaitons un prompt rétablissement aux blessés», ajoutait la déclaration.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!