Jacques Boissinot Audrey Gagnon

QUÉBEC — Audrey Gagnon, qui a été arrêtée la semaine dernière à la suite de la découverte du corps de sa fille Rosalie, doit revenir en cour mercredi matin au palais de justice de Québec.

La fillette de deux ans, poignardée à plusieurs reprises, avait été trouvée sans vie dans un bac à ordures à proximité d’une résidence unifamiliale de l’arrondissement Charlesbourg.

Toujours détenue, la mère de 23 ans, qui a comparu jeudi dernier, fait face à des accusations d’entrave à un agent de la paix dans l’exercice de ses fonctions et d’incendie criminel.

Selon le Service de police de la Ville de Québec (SPVQ), elle est la seule suspecte relativement au décès de la fillette qui a été tuée à l’aide d’une arme blanche.

Il reviendra au bureau du Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP) de décider si elle doit faire face à de nouvelles accusations.

Un homme qui avait été interrogé la semaine dernière a été libéré sans aucune accusation.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!