SHERBROOKE, Qc – La victoire du péquiste Réjean Hébert dans la circonscription de Saint-François a été confirmée vendredi à l’issue d’un dépouillement judiciaire.

La candidate libérale, Nathalie Goguen, avait demandé lundi un dépouillement judiciaire dans cette circonscription, remportée de justesse par le docteur Hébert aux élections du 4 septembre dernier.

Mme Goguen alléguait qu’une erreur totalisant 50 votes aurait été relevée par rapport aux résultats publiés, ce qui ne laisserait plus que 60 voix de différence entre elle et le candidat du Parti québécois.

Le second dépouillement a confirmé cet état de fait et quelques voix de majorité ont échappé au docteur Hébert. Le nouvel élu entrera toutefois bel et bien à l’Assemblée nationale, puisqu’il conserve toujours une majorité de quelques voix sur la candidate libérale.

En 2008, Réjean Hébert avait mordu la poussière. La candidate libérale de l’époque, Monique Gagnon-Tremblay, avait remporté l’élection avec une majorité de 1346 voix. Les électeurs de Saint-François l’élisaient à ce moment pour une septième fois sur une période de 23 ans.

La circonscription de Saint-François comprend les municipalités de Barnston-Ouest, Coaticook, Compton, Dixville, East Hereford, Martinville, Sainte-Edwidge-de-Clifton, Saint-Herménégilde, Saint-Malo, Saint-Venant-de-Paquette, Stanstead-Est et Waterville.

Elle comprend aussi la partie de la ville de Sherbrooke qui correspond aux arrondissements de Brompton, de Fleurimont et de Lennoxville.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!