Adrian Wyld/THE CANADIAN PRESS Le ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social, Jean-Yves Duclos.

Montréal est sur le point d’accueillir un forum et une réunion ministérielle de l’Organisation de coopération et de développement économiques portant sur les politiques sociales.

Le premier de ces deux événements se déroulera lundi.

À cette occasion, élus et experts se partageront le terrain et aborderont un large éventail de sujets.

Ils se demanderont notamment comment faire en sorte que de moins en moins de gens ne soient laissés de côté dans le cadre de la mise en place des politiques sociales.

Ils se questionneront également à savoir comment les outils technologiques modernes peuvent contribuer à leur élaboration et à leur implantation.

Puis, mardi, des ministres provenant d’un peu partout dans le monde se rencontreront.

Ils échangeront alors à propos de leurs stratégies respectives pour faire face à des enjeux complexes comme le vieillissement de la population, l’intégration des travailleurs occupant des emplois atypiques, la promotion de l’égalité des genres et la réussite des jeunes grandissant dans divers milieux socio-économiques.

Le ministre fédéral de la Famille, des Enfants et du Développement social, Jean-Yves Duclos, en profitera pour livrer un message sans équivoque aux élus se chargeant des mêmes dossiers que lui ailleurs sur la planète.

«(Je leur dirai que) pour maintenir un climat qui est sain dans lequel on appuie l’ouverture des marchés à l’échelle internationale et les efforts d’innovation dans les entreprises, il faut que les citoyens de la classe moyenne aient le sentiment que les politiques sont profitables pour eux», résume-t-il.

À son avis, si ce n’est pas le cas, ces derniers auront une impression d’aliénation et ils auront un réflexe de repli sur eux-mêmes qui les poussera à vouloir «construire des murs plutôt que des ponts» autour d’eux.

En dépit du fait que le contexte s’y prêterait bien, M. Duclos n’a pas l’intention de profiter de sa présence dans la métropole en début de semaine pour présenter la Stratégie canadienne de réduction de la pauvreté.

Selon lui, dans un monde idéal, son gouvernement aurait aimé être en mesure de la dévoiler en juin prochain.

Or, cet échéancier ne semble désormais plus réaliste et le ministre se contente donc de soutenir qu’elle sera rendue publique d’ici la fin de l’année.

Il promet d’ores et déjà qu’elle viendra combler deux grands vides.

«Dans mon ancienne vie, comme économiste, j’ai eu la chance de travailler beaucoup sur la question de la pauvreté au pays et dans le monde. J’ai souvent regretté le fait qu’au Canada, il n’y avait pas de mesures plus claires (pour l’endiguer) et de meilleures données sur le sujet. Alors, ça va changer (avec l’entrée en vigueur de la Stratégie)», assure-t-il.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!