Justin Tang Justin Tang / La Presse Canadienne

OTTAWA — Certains fonctionnaires fédéraux qui ont connu de graves ennuis financiers à cause des ratés du système de paye Phénix ont semble-t-il trouvé un soutien rapide en s’adressant directement à la sous-ministre.

Services publics et Approvisionnement Canada indique qu’un millier de fonctionnaires ont directement communiqué avec la sous-ministre Marie Lemay depuis un an pour témoigner de leurs problèmes… et obtenir une résolution.

Le ministère responsable du système électronique de paye ne croit pas toutefois que ces fonctionnaires ont reçu un traitement de faveur: on précise que les dossiers sont traités au mérite, selon leur gravité.

Mais certains fonctionnaires soutiennent que les problèmes qu’ils rencontraient inlassablement ont été réglés quelques semaines après avoir communiqué directement avec la sous-ministre Lemay. D’autres, dont le dossier était plus complexe, ont dû attendre un peu plus, mais ils ont aussi obtenu des résultats.

Un groupe Facebook qui vient en aide aux fonctionnaires lésés est rempli de commentaires d’employés du gouvernement fédéral qui témoignent de l’efficacité de cette filière, alors qu’ils se sentaient jusque-là abandonnés par le Centre des services de paye à Miramichi ou par leur député.

Des dizaines de messages partagent d’ailleurs l’adresse courriel directe et le numéro de téléphone de la sous-ministre Lemay, qui incarnait publiquement, jusqu’à tout récemment, les efforts du gouvernement pour corriger les ratés du système de paye acheté à IBM. C’est Mme Lemay qui venait périodiquement dresser le bilan de la situation, en conférence de presse à Ottawa.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!