Graham Hughes/La Presse canadienne Ben Mulroney et sa femme Jessica

TORONTO — Dans l’excitation entourant le mariage du prince Harry et de Meghan Markle, un couronnement inattendu a eu lieu: celui de l’influenceuse torontoise Jessica Mulroney.

Cette personnalité mondaine originaire de Montréal a été souvent mentionnée dans la presse à potins internationale qui s’intéresse au mariage princier.

Jessica Mulroney a été surnommée la «planificatrice secrète du mariage» de Meghan Markle et a été sacrée «l’une des femmes les plus influentes du domaine de la mode» par l’émission «Good Morning America» du réseau ABC. Selon plusieurs observateurs, dont le tabloïd britannique «The Sun» et le magazine «Vanity Fair», elle aurait été la favorite pour devenir la première demoiselle d’honneur de la mariée.

Des représentants du palais de Kensington ont toutefois révélé récemment que Mme Markle serait accompagnée de plusieurs demoiselles d’honneur le jour du mariage, mais qu’aucune ne serait désignée première demoiselle d’honneur. Le secrétaire de presse du prince Harry, Jason Knauf, a également indiqué que les demoiselles d’honneur et les petits pages seraient des enfants.

Malgré tout, les derniers mois ont permis à Jessica Mulroney d’accroître la visibilité de celle qui était aussi connue pour son mariage avec la personnalité télé Ben Mulroney, fils de l’ancien premier ministre Brian Mulroney.

«Elle s’est vraiment mise de l’avant», estime la journaliste spécialisée en mode Jeanne Beker, qui affirme que la Canadienne a su se bâtir une image de ménagère, de gourou du style et d’influenceuse.

Les personnes qui suivent le milieu de la mode connaissaient sans doute déjà Mme Mulroney, notamment grâce à son compte Instagram lui permettant de partager sa vie de conte de fées. Son compte regorge de photos de sa fille et de ses jumeaux, souvent dans leur résidence impeccable.

Ses images ont aussi détaillé une amitié qui dure depuis plusieurs années entre Jessica Mulroney et Meghan Markle, avant que sa relation avec le prince Harry ne provoque une frénésie médiatique. Ces photos ont depuis été retirées de la page de Mme Mulroney, et Mme Markle a supprimé son compte Instagram après l’annonce des fiançailles, mais les images sont toujours disponibles en ligne.

L’experte en royauté britannique Katie Nicholl raconte que les deux femmes se sont liées d’amitié après l’arrivée de Mme Markle à Toronto pour tourner la série «Suits», dans laquelle elle a joué pendant sept saisons. Elles ont tissé des liens autour de leur intérêt pour l’activité physique, les voyages et la mode.

«Jessica a été très importante pour Meghan, elle a été très importante en coulisses dans les mois ayant précédé le mariage royal», explique Mme Nicholl, auteure de la biographie «Harry: Life, Loss and Love».

«Elle s’est apparemment déplacée pour l’un des premiers essayages de la robe. Elle est probablement l’une des deux, ou peut-être trois personnes qui savent qui a créé la robe de Meghan, donc elle garde ce secret d’État près de son coeur en ce moment. Et elle parle au téléphone avec Meghan constamment, elle est la planificatrice de mariage non officielle.»

Des représentants du palais ont indiqué que les détails entourant la robe seront tenus secrets jusqu’au moment où Mme Markle arrivera à la chapelle.

Une ambassadrice des talents d’ici
Jessica Mulroney est certainement bien placée pour offrir à son amie quelques conseils pour l’organisation du mariage.

Elle est consultante en marketing pour la succursale torontoise de Kleinfeld Bridal, la boutique de robes de mariée new-yorkaise rendue célèbre grâce à l’émission américaine «Say Yes to the Dress». Elle chronique régulièrement au sujet des tendances vestimentaires à l’émission «Cityline», à City TV.

Elle fait aussi partie des collaborateurs du magazine «Wedding Vacations» de l’agence de voyages Sunwing, où elle a assuré le stylisme pour des célébrités, notamment lors du renouvellement des voeux des vedettes de la chaîne HGTV Canada Sarah et Bryan Baeumler et de l’animatrice de «Cityline» Tracy Moore et de son mari Lio Perron.

En ce qui a trait à Meghan Markle, Jessica Mulroney aurait été la source de plusieurs touches canadiennes dans ses tenues, dont celle portée lors de l’annonce de ses fiançailles. L’actrice californienne avait alors été photographiée dans un manteau blanc de la marque torontoise Line the Label et des boucles d’oreille du joaillier montréalais Birks.

Jeanne Beker décrit Mme Mulroney comme une ambassadrice des talents d’ici, surtout les designers émergents. Elle note toutefois que celle-ci a toujours refusé de se décrire comme une styliste. Mme Beker la qualifie donc plutôt de «stratège de la mode» et suppose que c’est le rôle qu’elle joue maintenant pour Meghan Markle.

Il faut dire que Jessica Mulroney a sans doute la mode dans les gènes. Elle est née Jessica Brownstein, descendante du magnat de la chaussure Morton Brownstein, de l’empire Browns Shoes.

Des stratèges en marketing croient que Mme Mulroney pourra profiter de l’attention autour d’elle pour faire croître sa marque après le mariage, le 19 mai.

«Ce ne serait pas inhabituel de voir une carrière prendre son essor après un tel événement», estime Jonathan Davids, de la firme de marketing Influicity, qui crée des liens entre des marques et des influenceurs.

«Il faut en profiter en ajoutant constamment du contenu, en lançant constamment les discussions à notre propre sujet et en profitant aussi de l’attention des médias de masse. Mais vous ne voulez pas non plus trop en faire et être partout, tout le temps. Il y a un équilibre à trouver.»

Le pouvoir des liens entre Jessica Mulroney et Meghan Markle sera cependant éphémère, prévient M. Davids. Selon lui, un gain d’intérêt sur les médias sociaux peut s’atténuer aussi rapidement que six à douze mois après un événement d’envergure.

C’est pourquoi Jessica Mulroney doit agir maintenant si elle souhaite créer sa propre identité et bâtir une marque durable.

«Elle voudra travailler avec un spécialiste en relations publiques dès maintenant afin d’élaborer une stratégie pour dire: « OK, le lendemain du mariage, voici les trois choses que nous allons faire, voici ce que nous allons annoncer, voici les émissions auxquelles nous allons participer et ce dont nous allons parler »», explique-t-il.

«Et tout ça aura très peu à voir avec Meghan Markle.»

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!