MONTRÉAL — Près d’une centaine d’établissements licenciés de la Montérégie ont reçu la visite au cours des dernières semaines d’une nouvelle équipe de policiers spécialement formée pour contrer l’intimidation dans les bars.

Cette opération appelée CIBLER — Concertation contre l’intimidation dans les bars licenciés avec l’équipe de renseignement — a été déployée du 17 avril au 12 mai par la Sûreté du Québec (SQ), en collaboration avec cinq services policiers de la Montérégie.

En tout, 138 visites ont été effectuées dans 97 bars, précise le sergente Audrey-Anne Bilodeau de la Sûreté du Québec.

Les services policiers municipaux de Longueuil, Saint-Jean-sur-Richelieu, Châteauguay, Richelieu-Saint-Laurent et Roussillon ont participé à l’opération.

Bien que l’objectif premier de l’opération était d’effectuer de la prévention et de l’échange d’informations avec le tenanciers des établissements et leurs employés, les policiers ont tout de même procédé à une dizaine d’arrestations.

La plupart des prévenus font partie ou gravitent autour des Hells Angels. Mme Bilodeau mentionne que ces arrestations découlaient de l’exécution de mandats d’arrestation ou encore de bris de condition ou de probation.

Au cours des visites, les policiers ont offert des conseils aux tenanciers en lien avec le respect de la Loi sur les infractions en matière de boissons alcoolisées et en matière de sécurité.

Les policiers ont également recueilli plusieurs informations jugées pertinentes, notamment sur le trafic de stupéfiants, qui seront analysées par des enquêteurs.

La Sûreté du Québec précise que l’opération CIBLER s’inscrit dans le cadre de la stratégie provinciale de lutte contre le crime organisé.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!