Isabelle Bergeron Gilles Duceppe

MONTRÉAL — En raison du récent schisme au sein du Bloc québécois, il n’est plus aussi simple qu’auparavant d’inviter tous les indépendantistes à un seul et même événement.

C’est ce qu’a reconnu le président du Rassemblement pour un pays souverain, Benoît Roy, lors d’une entrevue avec La Presse canadienne.

L’entretien avait d’abord et avant tout été organisé afin de discuter du Souper-Gala des patriotes, une soirée de remise de prix qui doit avoir lieu à Montréal lundi soir.

Évoquant la liste des invités, M. Roy a cité les noms de Martine Ouellet, l’actuelle chef bloquiste, et de Gilles Duceppe, l’un de ses prédécesseurs.

Le fait que M. Duceppe ait publiquement désavoué Mme Ouellet en l’encourageant à remettre sa démission au printemps dernier soulève des questions sur la présence des deux personnalités publiques à un même événement.

Interrogé à savoir si Martine Ouellet et Gilles Duceppe seraient assis ensemble, Benoît Roy a laissé entendre que les organisateurs de la soirée n’auraient d’autre choix que de faire un peu de «gymnastique» pour ménager la chèvre et le chou.

«La composition des tables est un art que nous allons évidemment exercer avec beaucoup d’adresse. Nous savons que les gens ne sont pas tous au même diapason», a-t-il déclaré.

Il a ajouté que même si les indépendantistes ne sont pas toujours «sur la même longueur d’onde […], il y a moyen de faire une activité patriotique» réunissant tout ce beau monde.

Visiblement désireux d’éviter un esclandre durant l’événement de lundi soir, M. Roy a également pris le soin de rappeler que «le but de [s]on mouvement est de rassembler au-delà des différences et des querelles intestines».

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!