Mario Beauregard/Métro Gabriel Ste-Marie

OTTAWA — Le Bureau de la concurrence doit enquêter sur la hausse du prix de l’essence, estime le député Gabriel Ste-Marie.

«C’est drôle, c’est supposé être des entreprises qui sont en concurrence et tous les détaillants augmentent le prix de l’essence en même temps», a-t-il constaté mercredi.

Celui-ci a fait parvenir une lettre à l’organisme fédéral ainsi qu’au ministre de l’Innovation, Navdeep Bains, pour exiger qu’il se penche sur cette «apparence de collusion». Le ministre a le pouvoir de demander une enquête en vertu de la Loi sur la concurrence.

Ses lettres ont été envoyées lors de la dernière flambée des prix il y a quelques semaines, mais le député du Groupe parlementaire québécois n’a toujours pas reçu de réponse.

Le prix de l’essence à Montréal atteignait près de 1,52$ le litre d’ordinaire mercredi. C’est tout près du record historique de 1,53$ le litre qui avait été atteint en juin 2014 à Montréal.

Sans indiquer si le ministre Bains allait demander une enquête du Bureau de la concurrence, son attaché de presse a signalé que cette hausse du prix de l’essence le préoccupe.

«Nous comprenons et partageons les frustrations des citoyens, a affirmé Karl Sasseville. Nous évaluons présentement la situation afin de voir ce qui peut être fait.»

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!