Chris Young/La Presse canadienne Kathleen Wynne

TORONTO — Le troisième et dernier débat des chefs télévisé de la campagne électorale provinciale en Ontario s’annonce crucial à l’approche du scrutin du 7 juin, alors que les citoyens auront une dernière occasion de jauger les trois principaux adversaires qui aspirent au pouvoir.

Avec des résultats de sondage qui laissent croire à une grande instabilité des appuis, une solide performance lors du débat final pourrait s’avérer décisive pour de nombreux électeurs qui demeurent indécis.

Le moment pourrait être particulièrement déterminant pour la chef Andrea Horwath depuis la récente remontée en tête du NPD, qui a longtemps été relégué à la troisième place.

Pour la première ministre sortante, Kathleen Wynne, et le parti libéral, la tâche s’annonce monumentale pour conserver le pouvoir. Après avoir admis tirer de l’arrière dans la campagne, Mme Wynne affirme vouloir profiter du débat pour convaincre les électeurs qu’elle compte sur le meilleur programme pour améliorer la qualité de vie des citoyens et qu’ils peuvent lui faire confiance.

Du côté des progressistes-conservateurs, Doug Ford n’a pas voulu formuler de commentaire, mais on s’attend à ce qu’il cible le NPD. Sa porte-parole, Melissa Lantsman, a déclaré qu’Andrea Horwath aurait beaucoup de réponses à donner concernant sa plateforme et certains de ses candidats qui ont exprimé des opinions controversées par le passé.

Les électeurs ne seront toutefois pas en mesure d’entendre un quatrième chef de parti, soit Mike Schreiner du Parti vert qui a été écarté sous prétexte que la formation n’a aucun représentant élu. Plus de 25 000 personnes ont signé une pétition pour réclamer sa présence au débat. Il a aussi obtenu l’appui des chefs Andrea Horwath et Kathleen Wynne.

Pour Tamara Small, professeure associée en sciences politiques à l’Université de Guelph, cette dernière joute oratoire représente un test pour Andrea Horwath. «C’est une occasion pour quelqu’un qui n’était pas favorite, qui est maintenant en avance, et les gens vont commencer à évaluer si elle est apte à être première ministre ce qui n’a jamais été fait dans le passé. On va lui accorder énormément plus d’attention», analyse Mme Small.

Un sondage Léger publié cette semaine place le NPD le Parti progressiste-conservateur essentiellement à égalité, mais les données indiquent que plus de deux électeurs sur trois accordent leur deuxième choix au NPD. Un second sondage dévoilé dans la semaine plaçait directement le NPD en avance.

D’après Tamara Small, ce revirement dans les intentions de vote devrait influencer la stratégie des débatteurs.

Kathleen Wynne assure qu’elle maintient le cap avec sa stratégie de départ qui consiste à convaincre les électeurs qu’elle représente la meilleure option plutôt que de confier le pouvoir au chef progressiste-conservateur Doug Ford tout en éludant la présence d’Andrea Horwath.

Quant à elle, Andrea Horwath soutient ne pas savoir ce que préparent ses adversaires, mais elle veut insuffler de l’optimisme aux électeurs concernant l’économie et la qualité des soins offerts à la population vieillissante.

La porte-parole de Doug Ford, Melissa Lantsman, mentionne que son chef veut parler de son programme pour les citoyens. Il compte aussi interroger Andrea Horwath sur son plan fiscal, les tarifs d’électricité, l’exploitation minière et les positions prétendument antisémites de certains de ses candidats.

Le débat sera diffusé dimanche à 18h30 à partir des studios de la CBC, à Toronto.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!