Getty Images

WINNIPEG — Un organisme du Manitoba venant en aide aux animaux a envoyé une lettre à Services aux Autochtones Canada demandant au ministère de lui prêter main-forte pour secourir des centaines de chiens laissés à eux-mêmes après qu’un incendie de forêt eut forcé l’évacuation de deux communautés des Premières nations le mois dernier.

Debra Vandekerkhove, la directrice de la Norway House Animal Rescue, estime qu’environ 700 chiens, soit 200 à Pauingassi et 500 à Little Grand Rapids, ont été abandonnés en raison du feu, qui a contraint 1400 personnes à fuir les deux villages.

Dans une missive datée du 7 juin, Mme Vandekerkhove écrit que la situation est devenue extrêmement difficile pour les bêtes et que, si rien n’est fait, elle continuera à s’aggraver.

Plusieurs jeunes chiens sont déjà morts et ceux qui restent doivent être évacués, ajoute-t-elle.

La directrice s’inquiète aussi de voir les animaux se rassembler au sein de meutes plus grandes et plus agressives.

La Croix-Rouge canadienne a communiqué avec l’organisme la semaine dernière parce que les bêtes manquaient de nourriture.

Selon Debra Vandekerkhove, des arrangements ont été pris afin d’expédier 6000 kilogrammes de nourriture dans les deux communautés, mais il reste peu de gens sur place pour faire la distribution.

Vendredi, Mme Vandekerkhove a expliqué que les habitants n’arrivaient pas à nourrir tous les chiens parce que ces derniers étaient trop nombreux et que son organisme n’était pas autorisé à se rendre là-bas parce qu’il n’était pas une organisation de mesures d’urgence.

Elle a révélé que des bénévoles de la Norway House Animal Rescue et des membres des Premières nations voulaient retourner temporairement à Pauingassi et à Little Grand Rapids afin de distribuer la nourriture et ramener les bêtes nécessitant des soins, mais qu’une telle opération devait être approuvée et financée par le gouvernement fédéral.

Martine Stevens, une porte-parole de Services aux Auchtones Canada, a indiqué que le ministère appuyait les efforts de la Croix-Rouge pour secourir les animaux.

Le ministère est reconnaissant de l’aide proposée et communiquera la proposition aux dirigeants des Premières nations, a précisé Mme Stevens dans un courriel.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!