THE CANADIAN PRESS

OTTAWA — Il y a «beaucoup de confort pour les illégaux qui arrivent chez nous», a affirmé mardi le député conservateur Pierre Paul-Hus lors de la période des questions.

Il faisait référence aux abris temporaires du gouvernement fédéral à Saint-Bernard-de-Lacolle pour accueillir les demandeurs d’asile, qui incluent des lits et des douches.

C’est le même député qui avait suggéré au gouvernement, il y a un peu plus d’un mois, de déporter «sur-le-champ» les demandeurs d’asile du Nigeria.

Ses plus récentes paroles en chambre ont fait sourciller le député néo-démocrate Alexandre Boulerice.

«La rhétorique conservatrice là-dessus, c’est du populisme de droite et j’inviterais M. Paul-Hus à mesurer un petit peu ses propos et à parler des demandeurs d’asile comme des êtres humains qui ont besoin d’aide», a-t-il réagi.

La réaction du ministre Marc Garneau, qui préside le comité chargé de trouver des solutions à la crise, a été beaucoup plus timide.

«Certainement, quand ils arrivent, on les traite bien, mais le service qu’on leur offre est un service temporaire et ce n’est pas le grand confort», a-t-il rappelé sans toutefois dénoncer les propos de son adversaire.

À sa sortie de la chambre, Pierre Paul-Hus s’est défendu de vouloir mal accueillir les demandeurs d’asile.

«Je ne dis pas qu’on devrait maltraiter les gens, pas du tout, a-t-il affirmé. Mais c’est que là, on est en train de mettre une infrastructure comme si le problème n’arrêterait jamais.»

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!