Capture d'écran Google Maps UQTR

TROIS-RIVIÈRES, Qc — Les professeurs de l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) ont rejeté l’offre finale et globale de la direction.

Cette offre avait été déposée la semaine dernière et le conseil syndical avait recommandé aux membres de la rejeter.

Les 445 professeurs de l’UQTR, qui avaient été appelés à voter de lundi à mercredi, ont rejeté l’offre à 87 pour cent.

Cette offre de la direction avait été déposée dans le cadre d’une médiation de la dernière chance, lancée après la menace d’une loi spéciale visant à mettre fin au lock-out des professeurs.

Le lock-out, décrété le 2 mai par la direction de l’UQTR, avait été levé le 16 mai, après une intervention du premier ministre Philippe Couillard et de la ministre de l’Enseignement supérieur, Hélène David.

Après avoir pris connaissance du résultat du vote, mercredi, la ministre David a affirmé avoir convoqué personnellement les deux parties à Québec jeudi.

«Nous voulons donner le maximum de chances à une entente négociée. Ils ont chacun leurs demandes, ils ont chacun leur façon de voir les choses, alors je veux entendre les parties», a expliqué Mme David, qui dit demeurer optimiste et favoriser la communication.

Le recteur de l’UQTR, Daniel McMahon, avait affirmé avoir accepté de donner une ultime chance à la médiation après avoir obtenu un «engagement ferme» du premier ministre qu’une loi spéciale serait déposée avant la fin de la présente session parlementaire si cela ne se soldait pas par un règlement.

Mercredi, M. McMahon a rappelé cet engagement du premier ministre, tout en demeurant ouvert à la discussion. «Je vais être beau joueur, encore une fois. Je vais attendre à demain pour voir ce que Mme David a à nous dire et s’il y a lieu, je demanderai à M. Couillard d’honorer son engagement», a déclaré le recteur.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!