HALIFAX — Un membre de la police militaire basé à Halifax, en Nouvelle-Écosse, a plaidé non coupable, lundi, à une accusation d’agression sexuelle.

Le sergent Kevin MacIntyre a brièvement comparu en cour martiale à Halifax, lundi matin.

M. MacIntyre fait face à un chef d’agression sexuelle relativement à un incident qui se serait produit en 2015 à Glasgow, en Écosse.

Le ministère de la Défense nationale a indiqué que M. MacIntyre et la personne qui a porté plainte contre lui, aussi membre des Forces armées canadiennes, participaient alors à un exercice d’entraînement en Écosse.

L’accusation a été portée par le Service national des enquêtes des Forces canadiennes, l’unité de la police militaire chargée d’enquêter sur les crimes graves au sein de l’armée.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!