SAINT-JÉRÔME, Qc — Un tremblement de terre de magnitude 3,4 s’est produit mercredi midi dans les Laurentides, a indiqué le ministère fédéral des Ressources naturelles.

Selon le ministère, le séisme s’est déroulé à 12 h 15 et à une profondeur de 18 kilomètres. Son épicentre était situé à 18 kilomètres à l’ouest de Saint-Jérôme.

Allison Bent, sismologue pour Séismes Canada, a expliqué en entrevue avec La Presse canadienne que la secousse avait été suffisamment forte pour être ressentie dans la région, notamment à Sainte-Adèle et à Saint-Sauveur, mais pas assez pour causer des dommages.

D’après la sismologue, il est peu probable que la secousse de mercredi midi soit suivie par une autre plus importante, mais des répliques plus faibles sont possibles.

Mme Bent a déclaré que le dernier tremblement de terre notable à avoir ébranlé les Laurentides remontait à 2010, lorsqu’un séisme de magnitude 5 était survenu près de Val-des-Bois et avait été ressenti jusqu’à Ottawa et Montréal.

Elle a ajouté que la région des Laurentides était considérée comme une zone moyenne sur le plan de l’activité sismique, qu’elle avait déjà été le théâtre de séismes de magnitude 6 et était régulièrement ébranlée par de petites secousses de magnitude 2 ou 3, soit trop faibles pour être ressentie par la population.

Allison Bent a précisé que les Laurentides faisaient partie de la zone sismique de l’ouest du Québec, qui s’étend d’Ottawa à Montréal et de la frontière américaine jusqu’au Témiscamingue.

«Les petits tremblements de terre comme celui de mercredi midi rappellent à la population de la région qu’elle habite dans une zone sismique», a conclu la sismologue.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!