Irene Barton Irene Barton / La Presse Canadienne

TORONTO — Une chorale d’enfants d’origine syrienne de Toronto a refusé une invitation à participer à un festival international de musique à Washington par crainte d’éprouver des problèmes à la frontière américaine en raison de l’interdiction de voyage décrétée par l’administration Trump pour les ressortissants de cinq pays musulmans.

Fei Tang, la fondatrice et directrice générale du Nai Kids Choir, a affirmé que la chorale composée d’une soixantaine de Néo-Canadiens âgés de 5 à 15 ans ne se produira pas au Serenade! Choir Festival dans la capitale américaine, la semaine prochaine.

Selon Mme Tang, la majorité des choristes ont immigré au Canada au cours des deux dernières années et certains parents craignent que les documents de voyage provenant de leur pays natal ne causent des difficultés à leur progéniture en raison de la politique américaine qui interdit aux citoyens de l’Iran, de la Libye, de la Somalie, de la Syrie et du Yémen de se rendre aux États-Unis.

L’interdiction de voyage vise aussi deux autres pays non musulmans, soit la Corée du Nord et le Venezuela. Dans le dernier cas, seuls certains membres du gouvernement et leurs proches sont concernés.

Fei Tang a expliqué que la chorale se voulait une expérience thérapeutique et avait pour objectif de permettre aux enfants d’apprendre les deux langues officielles du Canada par la chanson et qu’elle ne voudrait pas risquer de traumatiser davantage ses choristes advenant le cas où les autorités frontalières américaines refuseraient de les laisser entrer aux États-Unis.

L’agence frontalière américaine, la U.S. Customs and Border Protection, n’a pas répondu aux demandes d’entrevue de La Presse canadienne.

Mme Tang a précisé avoir collaboré avec les organisateurs du festival pour qu’une prestation préenregistrée de sa chorale soit présentée au Kennedy Center de Washington le 1er juillet alors que les enfants seront réunis à Toronto pour regarder l’événement en direct sur le web.

Elle a ajouté que la chorale se produirait aussi durant un concert pour la fête du Canada au musée Aga Khan en compagnie de la rappeuse américano-syrienne Mona Haydar.

Note aux lecteurs: Dans une version transmise précédemment, La Presse canadienne a erronément indiqué que la chorale pourrait accompagner la rappeur Mona Hayda. En réalité de Mona Haydar.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!