FREDERICTON — Un leader libéral télégénique adepte des médias sociaux et habitué aux importants déficits contre un chef conservateur recrue avec des principes d’austérité qui commence tout juste à se faire connaître des électeurs.

Non, ce n’est pas la bande-annonce des prochaines élections fédérales. C’est plutôt celle de la prochaine campagne électorale provinciale au Nouveau-Brunswick, dont le scrutin est prévu dans trois mois.

Le premier ministre sortant, le libéral Brian Gallant, est un défenseur de l’égalité homme-femme dont la nouvelle conjointe multiplie les apparitions sur son compte Twitter.

Depuis qu’il a pris le pouvoir en 2014, Brian Gallant s’est aussi fait connaître comme un dépensier prêt à investir des montants records dans les soins de santé et l’éducation. Tout ça en plus d’un montant de 150 millions $ par année pour six ans de travaux d’infrastructures.

Brian Gallant sollicite un deuxième mandat dans une province qui a pris l’habitude de remercier ses gouvernements après un seul mandat.

Son principal adversaire pour les élections du 24 septembre est Blaine Higgs, qui a pris la tête du Parti progressiste-conservateur en octobre 2016.

Blaine Higgs occupait le poste de ministre des Finances dans le gouvernement conservateur de David Alward. La stratégie de Brian Gallant est justement de tenter de lier les deux hommes.

Le premier ministre sortant veut rappeler aux électeurs les années de gel des dépenses et de coupes dans la santé et l’éducation, alors que Blaine Higgs, ex-directeur à la Irving Oil Ltd. plaide que son parti préfère une gestion basée sur les résultats.

Les finances de la province pourraient être l’enjeu principal de la prochaine campagne. La vérificatrice générale a révélé ce mois-ci qu’un 11e déficit consécutif va creuser la dette nette à 14,4 milliards $ d’ici mars 2019.

Pour sa part, la chef du NPD, Jennifer McKenzie, compte faire de la hausse du salaire horaire minimum à 15 $ un enjeu.

«On ne peut pas payer ses factures et s’acheter de la nourriture avec un salaire de 11 $/heure. Il y a des gens qui doivent cumuler deux et même trois emplois», soutient-elle.

Le gouvernement ne prévoit pas de retour à l’équilibre avant janvier 2021-2022.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!