Jose Luis Magana / La Presse canadienne Stephen Harper

OTTAWA — L’ancien premier ministre du Canada, Stephen Harper, planifierait un bref séjour à la Maison-Blanche lundi prochain en ayant toutefois négligé de respecter la tradition d’en informer le gouvernement fédéral.

Selon un haut responsable, M. Harper n’a pas fait lui-même mention de la visite, mais le gouvernement Trudeau a été mis au courant par accident.

L’ambassade canadienne à Washington a reçu un appel de John Bolton, conseiller à la sécurité nationale du président Donald Trump, demandant qui accompagnerait le premier ministre au cours de sa visite.

Prise de court, l’ambassade a joint le bureau du premier ministre pour déterminer si Justin Trudeau aurait pu omettre de mentionner qu’il se rendait à Washington le lundi suivant.

Le conseiller en matière de politique étrangère de M. Trudeau, John Hannaford, a ensuite joint M. Bolton à la Maison-Blanche, qui s’est éventuellement excusé pour le malentendu et a expliqué que la visite prévue était celle de l’ancien premier ministre Stephen Harper.

Le bureau de M. Harper n’a pas répondu à une demande pour commenter cette affaire, et on ignorait, jeudi, si la visite aurait effectivement lieu, lundi — un jour après l’entrée en vigueur prévue de droits de douane sur plusieurs produits américains en réplique aux tarifs imposés par Washington à l’acier et à l’aluminium canadiens.

La visite à Washington de Stephen Harper, qui a été premier ministre du Canada de 2006 à 2015, surviendrait dans un contexte de fortes tensions commerciales entre le Canada et les États-Unis.

Le président américain Donald Trump et certains membres de son administration ont récemment lancé des attaques personnelles contre le premier ministre Justin Trudeau.

L’ordre du jour de la visite de M. Harper n’est pas connu.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!