Michael Tutton / La Presse Canadienne Ahmed Hussen

WINNIPEG — La ministre ontarienne responsable de l’immigration a réclamé des excuses, vendredi, de la part du ministre fédéral de l’Immigration, Ahmed Hussen, pour avoir dit que l’Ontario incitait la population à craindre les demandeurs d’asile.

Lisa MacLeod a déclaré que M. Hussen devrait s’asseoir et prendre une bonne tasse de thé, se calmer un peu et peut-être lui téléphoner pour s’excuser de l’avoir traitée «d’anti-canadienne».

Le ministre fédéral ainsi que ses homologues provinciaux et territoriaux étaient réunis à Winnipeg, vendredi, afin de discuter des enjeux liés à l’immigration lorsque M. Hussen s’est fait poser une question au sujet de la requête du premier ministre ontarien, Doug Ford, qui demande à Ottawa de débourser des millions de dollars pour subvenir aux besoins des demandeurs d’asile.

M. Ford a reproché au gouvernement fédéral de laisser les gens traverser la frontière et a soutenu que les demandeurs d’asile avaient provoqué une crise du logement dans sa province.

Ahmed Hussen a affirmé que le message du nouveau premier ontarien était irresponsable, source de division et de peur, non canadien et très dangereux.

Il a ajouté que l’Ontario avait volontairement choisi le langage de la peur dans le but de criminaliser les demandeurs d’asile dans l’esprit des Canadiens.

M. Hussen a poursuivi en disant que les problèmes de logement relevaient de la responsabilité du fédéral et des provinces, et que c’était dommage que l’Ontario ait choisi de quitter la table des négociations.

Mme MacLeod a accusé le ministre de l’avoir prise pour cible.

«Sa réponse m’était adressée et visait à m’intimider, a-t-elle assuré. Et je ne me laisserai pas intimider.»

Plus tôt vendredi, Lisa MacLeod était partie de la réunion après un échange houleux avec Ahmed Hussen. Elle n’a pas signé le communiqué commun publié à la suite de la rencontre.

Jeremy Harrison, le ministre de la Saskatchewan responsable de l’immigration, a aussi refusé de signer le communiqué. Dans une déclaration, il a révélé que son gouvernement s’attendait à ce qu’Ottawa règle la facture liée à l’accueil des demandeurs d’asile.

La porte-parole des conservateurs fédéraux en matière d’immigration, Michelle Rempel, a reproché à M. Hussen d’avoir versé dans le dénigrement et l’insulte. Le Parti conservateur du Canada a exigé que le comité des Communes sur la citoyenneté et l’immigration se réunisse d’urgence.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!