Jeff McIntosh / La Presse Canadienne

CALGARY — Une compagnie énergétique de Calgary a plaidé coupable à des accusations fédérales et provinciales liées à l’environnement pour l’un des plus importants déversements de pétrole de l’histoire de l’Alberta.

Nexen a reçu l’ordre de payer un total de 750 000 $ en amendes pour la fuite survenue à Long Lake, au sud-est de Fort McMurray, qui avait répandu cinq millions de litres de bitume, de sable et d’eau produite dans une zone de 16 000 mètres carrés en 2015.

Un exposé conjoint des faits révèle que l’oléoduc avait commencé à fuir quatre jours avant que le problème ne soit découvert par des travailleurs qui se trouvaient dans la région par hasard.

Nexen a expliqué que le déversement n’avait pas été détecté avant en raison d’une défaillance de l’ordinateur chargé de sonner l’alarme.

Une grande partie de l’amende provinciale, soit 450 000 $, contribuera à établir de bonnes pratiques en matière de déversement et à bonifier un programme d’études en sciences environnementales destiné aux jeunes autochtones.

L’amende fédérale, qui s’élève à 290 000 $, sera quant à elle versée à un fonds environnemental visant à restaurer les habitats d’oiseaux migratoires endommagés.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!