La Presse Canadienne

SAINT-JEAN, T.-N.-L. — Une expédition menée par des chercheurs de Terre-Neuve-et-Labrador espère percer les mystères des profondeurs les plus sombres et les plus inaccessibles de la mer du Labrador.

La deuxième expédition de ce projet de recherche en trois étapes aura lieu dans quelques semaines. La recherche, financée par Pêches et Océans Canada, vise à évaluer cet écosystème unique situé de 500 à 3000 mètres sous la surface de la mer.

Les scientifiques étudieront une grande partie de la vie marine — les coraux et les éponges, les invertébrés, les poissons et le plancton, les oiseaux marins et les mammifères marins — en utilisant des caméras télécommandées et des appareils d’enregistrement audio sous-marins.

Les résultats serviront à éclairer la prise de décision concernant toute future expansion de l’activité industrielle dans la mer du Labrador, ainsi qu’à étudier les impacts potentiels futurs du changement climatique.

Selon Dave Côté, scientifique à Pêches et Océans Canada, le résultat de ces recherches pourrait devenir une ressource précieuse pour d’autres scientifiques à travers le monde qui mènent leurs propres études sur les profondeurs marines.

La première expédition de ce projet, menée l’année dernière, a offert un rare aperçu de la composition de l’écosystème des grands fonds océaniques, notamment la possible découverte du premier lieu de frai connu du hoki, un poisson aussi appelé grenadier bleu ou merlu à longue queue.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!