MONTRÉAL — Un jeune béluga qui avait été secouru au Nouveau-Brunswick et remis en liberté au Québec l’an dernier a été aperçu sain et sauf le long des côtes de la Nouvelle-Écosse, a annoncé vendredi un groupe de recherche sur les mammifères marins.

Le Groupe de recherche et d’éducation sur les mammifères marins (GREMM) a déclaré dans un communiqué que le béluga avait été vu la semaine dernière près d’Ingonish, sur l’île du Cap-Breton, en compagnie d’un béluga mâle.

Le vétérinaire de l’Université de Montréal Stéphane Lair a indiqué que selon les images, le béluga de la rivière Népisiguit semblait en bonne santé. Il apparaissait «vigoureux» et nageait bien, a-t-il ajouté.

Le béluga avait été secouru dans le cadre d’une intervention complexe en juin 2017. L’animal en voie de disparition avait été transporté sur terre, dans la mer, et dans les airs, avant d’être libéré dans les eaux près de Cacouna, dans le Bas-Saint-Laurent.

Le groupe voulait surveiller le béluga par satellite afin d’évaluer si l’opération avait été réussie, mais il avait perdu sa trace 19 jours plus tard.

Le directeur Robert Michaud a dit que les chercheurs étaient soulagés de voir la bête en bonne santé, mais ils se sont demandé pourquoi il avait voyagé si loin de son point d’origine.

Le groupe tentera de comprendre pourquoi le béluga n’est pas resté dans l’estuaire du Saint-Laurent, où il aurait pu contribuer à repeupler l’endroit.

M. Michaud a par ailleurs exhorté le public à ne pas s’approcher de l’animal. «La meilleure façon pour que ces animaux retournent avec leurs semblables est de minimiser nos interactions avec eux», a-t-il soutenu.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!