THE CANADIAN PRESS Justin Trudeau

DUNCAN, C.-B. — Le premier ministre Justin Trudeau a rencontré samedi des travailleurs de l’entreprise forestière de la Colombie-Britannique dans un musée local, mais il a également été harcelé par des manifestants qui protestaient contre le pipeline Trans Mountain.

M. Trudeau a reconnu, lors d’un point de presse, que la décision du gouvernement fédéral d’acheter l’oléoduc appartenant à Kinder Morgan suscitait de l’opposition. Il a cependant ajouté que celle-ci n’arrêtera pas la transaction.

«Il y a des gens là-bas qui pensent qu’il y a encore un choix à faire. Pas moi, a-t-il déclaré. Nous savons que nous devons mettre en place un plan solide pour lutter contre le changement climatique. Il y a des gens de l’autre côté du spectre politique qui n’aiment pas cela.»

Le premier ministre a été accueilli par des manifestants à l’entrée du musée. Certains portaient des pancartes critiquant le projet d’élargissement de l’oléoduc. Un protestataire a insulté M. Trudeau en le qualifiant de «proxénète du pétrole».

M. Trudeau a aussi commenté la situation en Corée du Nord. Les responsables sont accusés d’avoir adopté peu de mesures pour arrêter le programme d’armes nucléaires du pays.

«Nous devons voir une Corée du Nord dénucléarisée», a-t-il lancé à la presse.

Plus tôt dans la journée, M. Trudeau a effectué une visite surprise à un marché de Duncan. Une foule dense s’est rapidement attroupée autour de lui.

Le groupe de musiciens locaux a interrompu son concert et a interprété le «Ô Canada». M. Trudeau a alors chanté en choeur avec la foule.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!