Justin Tang Justin Tang / La Presse Canadienne

HALIFAX — Les météorologues affirment que cet été est en passe de devenir l’un des plus chauds jamais enregistrés au Canada atlantique, alors que des vagues de chaleur étouffante et d’humidité accablante persistent d’un océan à l’autre du pays.

Rolf Campbell, un historien de la météorologie qui a colligé plus de cent ans de statistiques brutes d’Environnement Canada, affirme que les villes des quatre provinces de l’Atlantique ont enregistré en juillet des températures moyennes et maximales plus élevées que les années précédentes. Les longues périodes de jours consécutifs avec beaucoup d’humidité et des températures élevées ont aussi été plus nombreuses.

Halifax a connu plus de deux semaines consécutives avec une température maximale de 25 degrés, battant le précédent record établi en 1876. Et selon M. Campbell, un plus grand nombre de records devraient être battus, alors que persiste l’été chaud et humide.

David Phillips, climatologue à Environnement Canada, rappelle de son côté qu’entre le 1er juillet et le 5 août, la température à Halifax a dépassé 25 degrés pendant 28 jours — soit deux fois plus que la moyenne des 30 dernières années.

M. Phillips précise que la chaleur accablante a frappé la majeure partie du Canada, et que des avertissements de chaleur extrême ont été lancés lundi pour presque toutes les provinces.

Cette vague de chaleur provient d’un système de haute pression (anticyclone) sur les Bermudes, qui devrait persister jusqu’à la fin du mois d’août, a prévenu le climatologue Phillips.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!