Paul Chiasson/La Presse canadienne Philippe Couillard

LÉVIS, Qc — Le gouvernement Couillard a présenté, mardi, cinq corridors potentiels pour l’implantation d’un troisième lien routier entre Québec et Lévis dès 2026.

À quelques jours du déclenchement des élections provinciales, la ministre déléguée aux Transports, Véronyque Tremblay, a tenu à faire le point sur l’avancement du dossier.

Elle a dit vouloir «marquer l’imaginaire» des résidants en dévoilant ainsi les cinq corridors à l’étude, dont quatre sont à l’est du pont Pierre-Laporte et un à l’ouest.

Rappelons que les libéraux et la Coalition avenir Québec (CAQ) se sont tous deux engagés à construire un troisième lien routier entre Québec et Lévis pour réduire la congestion sur les ponts aux heures de pointe.

Or, le parti de François Legault promet d’aller plus vite et de débuter les travaux de construction d’un troisième lien à l’est, dans le secteur de l’Île d’Orléans, dans un premier mandat.

L’enjeu de la mobilité revêt une importance particulière dans la grande région de Québec et sera l’un des principaux thèmes abordés par les partis politiques lors de la campagne électorale, qui sera officiellement lancée le 23 août.

En conférence de presse mardi à Lévis, Mme Tremblay a insisté sur l’importance de bien faire les choses, correctement, étape par étape.

Elle a précisé que d’ici la fin de l’étude des besoins, soit vers la fin de l’année 2018, deux des cinq scénarios seront éliminés, après quoi le bureau de projet se lancera dans l’étude des solutions.

Selon l’échéancier prévu par les libéraux, un dossier d’opportunité, qui proposera un seul et unique scénario, sera remis au gouvernement en 2020. La construction, elle, pourrait commencer dès 2026.

«Ça peut sembler long, mais contrairement à ce que certains vous promettent, cet échéancier est optimiste et réaliste», a déclaré Mme Tremblay, en qualifiant le projet de «colossal».

Les corridors à l’étude à l’heure actuelle sont:

– Corridor 1: sur la rive sud, la route Lagueux, et sur la rive nord, l’autoroute 40 dans le secteur de Saint-Augustin-de-Desmaures

– Corridor 2: secteur Taniata au sud et Robert-Bourassa au nord

– Corridor 3: secteur de la raffinerie Valero et l’autoroute Laurentienne

– Corridor 4: secteur du chantier de la Davie et l’autoroute Félix-Leclerc au nord

– Corridor 5: route Lallemand, la pointe de l’Île d’Orléans, le boulevard Dufferin et l’autoroute Félix-Leclerc

Selon la ministre, ils présentent tous «un potentiel de raccordement avec les principaux axes routiers de la région».

La CAQ vend du rêve

Mme Tremblay, qui était accompagnée pour l’occasion de ses collègues, les ministres Sébastien Proulx et Dominique Vien, a décoché plusieurs flèches à l’endroit des caquistes.

Elle a imploré ses concitoyens de ne pas faire confiance à un parti qui «vend du rêve».

«L’autre option, vous la connaissez, c’est celle de M. Legault, a renchéri M. Proulx, ministre de l’Éducation et ministre responsable de la Capitale-Nationale. C’est un troisième lien qui est mal documenté, qui serait sans doute mal planifié, et qui vous serait imposé, quant à nous, un échec prévisible.»

Les ministres ont pu bénéficier de l’appui du directeur du Bureau de projet sur le troisième lien, Richard Charpentier, qui a affirmé qu’il n’était «pas réaliste» de penser que l’on pourrait débuter la construction du troisième lien d’ici quatre ans.

Du gaspillage de fonds publics

Le porte-parole de la CAQ responsable de la Capitale-Nationale, Éric Caire, n’a pas tardé a réagir. Selon lui, la conférence de presse de mardi était un «gaspillage de fonds publics», car elle n’a pas permis aux Québécois d’en apprendre davantage sur ce que proposent les libéraux.

«Il y a à peu près juste les Plaines d’Abraham qui échappent aux scénarios d’évaluation, a-t-il répliqué en entrevue téléphonique. On patauge dans le ridicule.

«Le Parti libéral fait preuve d’énormément d’imagination quand vient temps de trouver des façons de retarder l’exécution du projet. Je l’ai dit, je le répète: cette formation politique-là n’a aucune intention d’aller de l’avant avec le projet du troisième lien», a-t-il martelé.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!