Andrew Vaughan Andrew Vaughan / La Presse Canadienne

HALIFAX — Une fuite à la centrale de Tufts Cove, en Nouvelle-Écosse, a déversé 19 300 litres de pétrole de plus que ce qui a été divulgué à l’origine, selon la société énergétique de la province.

Nova Scotia Power avait précédemment déclaré que la fuite de pétrole découverte le 2 août avait déversé environ 5000 litres dans le port de Halifax.

Mardi, la société a aussi précisé que 9400 litres de pétrole étaient entrés dans le système de refroidissement de l’un des groupes électrogènes, tandis que 9900 litres ont été capturés dans une tranchée de confinement de l’usine de 500 mégawatts.

Mark Sidebottom, directeur de l’exploitation, a soutenu que tout avait été contenu dans les limites de ces installations.

Il a dit que la société avait indiqué précédemment aux ministères provincial et fédéral de l’Environnement qu’il y avait d’autres quantités non spécifiées de pétrole déversé.

M. Sidebottom a fait valoir que la société avait été très transparente, disant en entrevue que la quantité évoquée d’emblée demeurait la même dans le port, la zone la plus sensible.

Il a déclaré que Nova Scotia Power avait voulu confirmer les quantités de pétrole déversées sur ses propres propriétés avant de divulguer cette information.

«Nous voulions nous assurer de pouvoir concilier les volumes avec la quantité que nous avions dans les réservoirs», a-t-il indiqué.

Il a affirmé que la compagnie avait informé ses voisins par téléphone et par d’autres moyens mardi. Les autres quantités déversées ne menaçaient pas les propriétés des voisins, a soutenu M. Sidebottom.

Nova Scotia Power, une filiale d’Emera, une société établie à Halifax, a déclaré que près de 50 pour cent du déversement dans le générateur avait été récupéré, tandis que 95 pour cent des deux autres lieux de déversement avaient été nettoyés.

Le nettoyage se poursuivra jusqu’à la mi-septembre, «en particulier au fur et à mesure que les efforts s’orienteront vers un travail plus méticuleux sur le littoral», a indiqué la compagnie dans un communiqué.

«En plus du nettoyage proprement dit, le personnel surveille activement les oiseaux et les mammifères pour les éloigner. Ils utilisent les bruiteurs comme moyen de dissuasion pour empêcher la faune de pénétrer dans la zone», précise-t-on.

Les autorités ont déclaré que la fuite provenait d’un trou de la taille d’un pouce dans un tuyau extérieur allant de «réservoirs de stockage le long du port du site jusqu’à l’usine», qui se trouve dans une petite crique dans le port achalandé.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!