TORONTO – L’entreprise québécoise Avmor procède au rappel volontaire d’un lot de son savon moussant antimicrobien, en raison d’une contamination bactérienne.

Selon un porte-parole de la compagnie, qui fabrique des produits de nettoyage professionnel, l’essentiel du savon non utilisé du lot touché a déjà été récupéré par l’entreprise. Paul Goldin, directeur du marketing et des services techniques d’Avmor, a précisé que le lot rappelé contenait 1020 bouteilles d’un litre.

Selon Santé Canada, des tests ont démontré que le savon contenait la bactérie Pseudomonas aeruginosa. Celle-ci peut représenter un risque sérieux pour la santé, particulièrement pour les gens immunodéprimés.

L’avis de rappel précise que le produit touché est utilisé dans des bureaux et des hôpitaux.

Au dire de M. Goldin, si ce savon est utilisé dans des hôpitaux, il n’est pas employé dans les services de chirurgie.

Il n’y a pas eu, pour l’instant, de cas signalés de maladie associée à l’utilisation de ce produit.

Toujours selon M. Goldin, le produit a été largement distribué au Canada, notamment dans la région atlantique, en Ontario, au Québec et en Colombie-Britannique.

Le savon est vendu dans des cartouches transparentes d’un litre, munies d’une pompe.

La bactérie en question peut provoquer la pneumonie, des infections des os et du conduit urinaire, des infections gastrointestinales, la méningite et des infections du sang chez les personnes dont le système immunitaire a été affaibli par des maladies graves.

Chez les consommateurs en bonne santé, la bactérie du groupe Pseudomonas peut pénétrer dans l’organisme par une coupure, une lésion ou une brûlure ouverte, et peut causer des infections locales, des abcès et une infection du sang. L’espèce Pseudomonas est aussi associée aux infections des yeux et de l’oreille externe.

La bactérie Pseudonomas se retrouve souvent dans l’eau. Selon M. Goldin, Avmor est à pied d’oeuvre pour tenter de découvrir la source de la contamination et améliorer sa chaîne de production afin d’éviter d’autres contaminations.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!