Adrian Wyld / La Presse Canadienne Maxime Bernier s'adressera aux délégués.

WINNIPEG — Un leader de la communauté pakistanaise de Winnipeg affirme qu’un parc municipal dont le nom a suscité la colère du député québécois Maxime Bernier a été vandalisé.

Rashid Ahmed affirme qu’une enseigne indiquant le nom du parc Jinnah a été sciée et que la ville l’a retirée par la suite.

Plus tôt cette semaine, le député conservateur Maxime Bernier a critiqué le nom du parc, qui honore le fondateur du Pakistan, en soutenant qu’il s’agit d’un exemple de ce qu’il a qualifié de «multiculturalisme libéral extrême».

Il l’a comparé à la décision de retirer une statue de John A. Macdonald qui était installée devant de l’hôtel de ville de Victoria, en Colombie-Britannique.

M. Ahmed soutient que d’autres membres de la communauté et lui-même pensent que les messages publiés sur le réseau social Twitter par Maxime Bernier ont motivé les vandales.

Il a déclaré qu’il prévoit remplir un rapport de police.

Le micromessage de M. Bernier a «provoqué une tempête, beaucoup de critiques», a déclaré Rashid Ahmed au réseau CTV.

Maxime Bernier a envoyé une série de messages depuis dimanche dernier, affirmant que trop de diversité et de multiculturalisme pourraient diluer les valeurs canadiennes. Le message portant sur le nom du parc de Winnipeg a été publié mardi.

«Pendant qu’une statue de John A. Macdonald est enlevée à Victoria, un parc a récemment été nommé en l’honneur du fondateur du Pakistan à Winnipeg», a-t-il écrit.

Des centaines de personnes sont attendues dimanche dans le parc Jinnah pour célébrer le jour de l’indépendance du Pakistan, qui a été officiellement observé plus tôt cette semaine.

La journée commémore la création d’un Pakistan indépendant en 1947, en grande partie grâce aux efforts du dirigeant musulman Mohammed Ali Jinnah.

En dépit des critiques selon lesquelles le parc aurait été nommé en l’honneur d’une personne sans lien direct avec le Canada, Rashid Ahmed a déclaré que le parc célèbre l’unité.

«En tant que Pakistanais-Canadiens, nous aimons le multiculturalisme parce que c’est la force de notre société», a-t-il déclaré à CTV.

(CTV Winnipeg)

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!