LM Otero LM Otero / The Associated Press

Les politiciens canadiens offrent leurs condoléances à la famille du sénateur de l’Arizona, John McCain, décédé d’un cancer du cerveau à l’âge de 81 ans.

Le premier ministre Justin Trudeau a écrit sur Twitter que John McCain était un patriote et un héros américain dont les sacrifices pour son pays et sa vie consacrée au service public étaient une source d’inspiration pour des millions de personnes.

Le chef du Parti conservateur, Andrew Scheer, a salué M. McCain sur Twitter, écrivant que ses décennies de service à défendre la liberté avaient dépassé les frontières de son parti pour toucher des gens épris de liberté par-delà les frontières.

L’ancien premier ministre du Canada Stephen Harper a également offert ses condoléances, qualifiant John McCain de héros américain, tandis que l’ancien chef du Parti progressiste-conservateur, Peter MacKay, a écrit sur Twitter que les gens épris de liberté partout dans le monde pleurent la perte d’une voix forte pour l’intégrité et la courtoisie.

Un autre ancien premier ministre canadien conservateur, Brian Mulroney, dit se souvenir d’un ami sincère du Canada. Par communiqué, M. Mulroney a déclaré que John McCain «prenait toujours le parti de son amitié envers nous».

Pas plus tard qu’en juin dernier, M. McCain avait réitéré son appui au Canada sur son compte Twitter après les insultes proférées par le président Donald Trump à l’endroit de Justin Trudeau.

Le défunt sénateur républicain avait écrit «À nos alliés… les Américains sont debout à vos côtés, même si notre président ne l’est pas».

Ouvertement partisan du libre marché, John McCain était un partisan de longue date de la renégociation de l’Accord de libre-échange nord-américain. Il avait même fait une visite à Ottawa en plein coeur de la campagne présidentielle de 2008 pour livrer un discours en faveur d’un élargissement de l’ALÉNA.

John McCain était un ancien combattant qui a été fait prisonnier au Nord-Vietnam en 1967 et qui a dû endurer des années de torture et d’abus.

Il est mort samedi après avoir lutté contre un cancer du cerveau pendant plus d’un an.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!