FRED CHARTRAND Flaherty. FRED CHARTRAND / La Presse Canadienne

OTTAWA – Le ministre fédéral des Finances, Jim Flaherty, a admis jeudi qu’il pourrait devoir réviser à la baisse ses prévisions de croissance pour le Canada compte tenu de l’affaiblissement général des conditions économiques à travers le monde.

Le ministre a indiqué aux journalistes que son budget avait déjà anticipé une lente croissance pour le Canada, mais qu’une modeste réduction serait peut-être nécessaire dans sa mise à jour économique de l’automne.

Dans son budget de mars, le gouvernement avait indiqué tabler sur une croissance économique de 2,1 pour cent pour l’année en cours et de 2,4 pour cent en 2013.

En outre, le ministre a indiqué qu’il avait rappelé à ses homologues provinciaux l’importance de garder le contrôle sur leurs finances.

M. Flaherty a fait ces commentaires à la suite de la publication d’un rapport de l’institut Macdonald-Laurier selon lequel certaines provinces — particulièrement l’Ontario et l’Alberta — pourraient se diriger vers une crise dans le genre de celle vécue en Europe d’ici les 10 à 30 prochaines années si leurs politiques ne changent pas.

Cependant, le ministre Flaherty croit toujours que les ministres des Finances des provinces sont sincères dans leur engagement à réduire leur déficit et le fardeau de leur dette.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!