TORONTO — Trois Sherbrookoises bloquées à Hawaï par une tempête tropicale espèrent profiter du reste de leur séjour, malgré les deux derniers jours passés à trouver un abri.

La tempête Lane a laissé 131 centimètres de pluie dans son sillage, selon les données préliminaires du Service météorologique américain. Les autorités n’ont rapporté aucun décès relativement à la tempête, mais plusieurs familles isolées par les inondations et les glissements de terrain ont dû être secourues.

Marie-Dominique Côté, Alexia Nieman et Béatrice Lacharité, toutes trois âgées de 21 ans, disent être arrivées sur l’île de Kauai, dans l’archipel hawaïen, le 20 août. L’étape qui ne devait pas dépasser cinq jours s’est transformée en une recherche d’un abri suivie d’une attente.

«On a toujours voulu aller à Hawaï, mais on n’a jamais pensé que ça nous arriverait», a reconnu Mme Côté au cours d’un entretien téléphonique.

La touriste québécoise a indiqué dimanche que la pluie, accompagnée de vents violents, tombait toujours sur la petite île située à la pointe nord-ouest de l’archipel.

«Ça fait quelques jours qui fait super gris et noir dehors. Il n’y a pas une seule éclaircie, a-t-elle témoigné. Les vents sont super forts et les vagues très dangereuses. On n’a jamais vu quelque chose comme ça.»

À leur arrivée sur l’île, les trois femmes avaient réussi à réserver une tente sur Airbnb, mais elles ont réalisé que cela n’était pas la solution la plus sûre.

«On a un peu paniqué quand on a réalisé qu’on allait devoir se trouver un endroit où aller», a confessé Mme Côté. On avait peur parce qu’on se demandait ce qui allait se passer. Ce n’était vraiment pas prévu. »

La Sherbrookoise a dit que les trois voyageuses avaient vu, pendant leurs pérégrinations à la recherche d’un abri, des commerçants locaux qui placardaient leurs fenêtres et des résidants qui vidaient les étagères des épiceries.

«On n’est vraiment pas habituées à une situation comme ça, mais les locaux ici sont habitués aux tempêtes tropicales… ils sont calmes et ils savaient tout de suite quoi faire», a-t-elle relaté.

Le trio espère que la tempête s’en ira très vite. Les trois femmes prévoient profiter du reste de leurs vacances là-bas avant de revenir au pays dans une semaine.

«En ce moment, on se demande où aller lorsque la tempête va passer. Je pense qu’on va essayer d’aller sur une île qui n’a pas trop été frappée. On va voir ce qui se passe dans les prochains jours. Une fois cela fait, nous allons essayer de nous rendre sur une île qui n’a pas trop souffert de la tempête tropicale», a dit Mme Côté.

Elle a ajouté qu’en dépit du stress, la tempête avait rapproché plusieurs touristes canadiens à Hawaï

Les trois voyageuses ont rencontré deux Canadiens qui n’avaient pas pu trouver une place pour se réfugier, les hôtels étant tous complets. Elles les ont accueillies dans leur chambre en attendant de voir ce qui va se passer.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!