TORONTO – Lincoln Alexander, premier député noir du Canada et ancien lieutenant-gouverneur de l’Ontario, est mort à l’âge de 90 ans.

Le lieutenant-gouverneur ontarien David Onley a annoncé la nouvelle sur Twitter vendredi matin, offrant ses condoléances à la veuve, Marni, et à la famille du défunt.

Surnommé «Linc», M. Alexander était une «légende vivante» dans sa ville natale de Hamilton, a dit M. Onley dans un communiqué. Sa carrière a été marquée par une «série de premiers pas remarqués», selon M. Onley.

La vie de M. Alexander aura notamment permis de débouter ceux qui pensaient que les habilités d’une personne étaient déterminées par sa couleur de peau, a déclaré M. Onley. Lincoln Alexander a surmonté la pauvreté et les préjugés pour atteindre les plus hauts sommets professionnels et politiques, a souligné le lieutenant-gouverneur.

À l’extérieur du parlement de l’Ontario, les drapeaux canadien et ontarien ont été mis en berne vendredi pour souligner la mort du politicien.

M. Alexander a été lieutenant-gouverneur de la province de 1985 à 1991, l’un de ses nombreux accomplissements. Pendant son mandat, il s’est concentré sur les jeunes et l’éducation.

Né à Toronto en 1922, il a servi au sein de l’armée de l’air lors de la Seconde Guerre mondiale, de 1942 à 1945.

Il a été élu pour la première fois sous la bannière conservatrice en 1968 dans la circonscription de Hamilton West. Il a été réélu à trois reprises, en 1972, 1979 et 1980.

Il a également été le premier ministre fédéral noir, s’occupant du portefeuille du Travail de 1979 à 1980 au sein du gouvernement progressiste-conservateur de Joe Clark.

M. Alexander a ensuite quitté la Chambre des communes en 1980 pour devenir président de la Commission de la sécurité professionnelle et de l’assurance contre les accidents du travail.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!