Capture d'écran Le site Toutes de folles a été fermé.

Le groupe Facebook Toutes des folles (TDF), qui semait la controverse depuis quelques temps, a été fermé lundi matin. Une escarmouche de plus dans le Far-Web.

Ce n’est pas Facebook qui a fait fermer Toutes des folles, mais plutôt un groupe de militants anonymes qui veulent ainsi dénoncer son contenu machiste et sexiste. «Avec un peu d’astuce, on est arrivé à obtenir le statut  d’administrateur et on a fermé la page du groupe qui contenait environ 600 membres», indique l’un des protagonistes de l’opération.

Même si certains sur la Toile défendaient l’existence de Toutes des folles en invoquant notamment le second degré, ou l’occasion de se défouler, les opposants ne sont pas d’accord. «Banaliser le viol ou le meurtre sous le couvert de l’humour, c’est intolérable», clame l’un des membres à l’origine de la fermeture du groupe Facebook.

Sur la page du groupe TDF ont pouvait notamment lire ceci: «Oublier (sic) pas qu’il y a moins cher que le divorce: Un cou de pelle et un trou dans le jardin!!!».

Selon les opposants, cette action se justifiait dans la mesure où l’attention médiatique de ces derniers jours a donné une publicité inespérée à Toutes des folles. «Demander à Facebook de fermer le site aurait pris entre 4 à 5 mois», selon l’un des opposants.

Fait inusité, le groupe qui a pris le contrôle de TDF a notamment dévoilé les noms, adresses courriel et numéros de téléphones des anciens administrateurs pour leur éviter de récidiver ou que d’autres décident de prendre le relai. Il existe en effet deux autres pages liées de près ou de loin à TDF.

La semaine dernière, le Conseil du statut de la femme s’était indigné des propos tenus sur ce type de pages web. Interrogé par Radio-Canada, un ancien gestionnaire du site s’est déclaré soulagé par la fermeture de cette page, à la suite de la tempête médiatique récente. Il a déclaré que cette initiative se voulait à la base humoristique.

Les commentaires sont désormais fermés pour cet article.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!