Voici quelques citations de la journée de dimanche dans la campagne électorale:

—–

«Je ne voudrais pas avoir l’air prétentieux, mais c’est un peu comme si on mettait (Alex) Ovechkin, (Sidney) Crosby, (Nikita) Kucherov et (Connor) McDavid tous sur la même équipe. Ce n’est pas juste pour les autres.»

— Le chef de la CAQ, François Legault, heureux de la candidature du vice-président de la Caisse de dépôt et placement Christian Dubé dans La Prairie.

—–

«Ce sera fascinant de voir sa coexistence avec son groupe politique. Il y aura des questions à résoudre sur l’indépendance de la Caisse. Pendant le mandat, la CAQ s’est régulièrement portée à l’attaque de l’indépendance de la Caisse de dépôt.»

— Le chef du PLQ, Philippe Couillard, sur l’arrivée de M. Dubé.

—–

«C’est un scandale historique que le train électrique de REM ait été construit en Inde. Il était vice-président de la Caisse de dépôt, quel a été son rôle là-dedans? (…) Il a une responsabilité dans une des plus grandes erreurs économiques du Québec des derniers temps.»

— Le chef du PQ, Jean-François Lisée, s’interrogeant sur M. Dubé.

—–

«Dans ma tête, ce à quoi je faisais référence, de façon très très claire, c’est Chamberland. Je l’ai vécu de très très proche, Chamberland. J’ai trouvé ça très très triste de voir qu’on s’en était pris à des journalistes pour savoir à qui ils parlaient.»

— Le candidat caquiste Ian Lafrenière qui tempère ses propos sur l’ingérence politique auprès des forces policières.

—–

«Comme n’importe quel citoyen, elle a répondu aux questions d’une enquête policière, tous les citoyens auraient fait pareil. Je ne connais pas un citoyen qui n’aurait pas répondu aux questions de la police.»

— Philippe Couillard, qui s’est porté à la défense de sa directrice des communications Catherine Maurice, qui, du temps où elle travaillait pour le maire de Montréal Denis Coderre, avait refilé le numéro d’un journaliste à la police de Montréal pour le prendre en filature.

—–

«Le Québec a choisi, il y a plusieurs années, de rendre l’internet accessible à la population en laissant les entreprises privées faire à leur tête. Maintenant, la population de nos régions n’a pas accès à un internet rapide, fiable et en plus, ça coûte la peau des fesses.»

— La co-porte-parole de Québec solidaire, Manon Massé, défendant l’idée de son parti de créer un réseau public de fibre optique.

—–

«Si tu respectes quelqu’un, tu respectes sa capacité de décider. Je veux être celui qui va avoir coupé le cordon.»

— Jean-François Lisée, exposant sa vision du développement économique régional.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!