Voici quelques citations de la journée de vendredi dans la campagne électorale:

—–

«Toutes les personnes de bonne foi vont réussir le test de français et le test de valeurs, mais si jamais ça arrivait que quelqu’un ne soit pas de bonne foi, on va aviser le gouvernement fédéral, comme on fait pour un travailleur dont le permis de travail est échu, et ce sera au gouvernement fédéral à décider ce qu’il fera avec cette personne illégalement au Québec.» – François Legault.

—–

«(M. Legault) affirme que tout ce que la CAQ nous a dit depuis des mois sur son test, oubliez ça, ça n’aura aucune importance, tout le monde va passer. Si ça ne fait pas de différence, pourquoi créer un suspense pendant trois ans.» – Jean-François Lisée.

—–

«Écoutez, moi je n’ai jamais entendu, et je pense que j’ai bien étudié l’histoire politique du Québec, je n’ai jamais entendu un parti politique au Québec prôner des politiques semblables, jamais. Dans un autre pays, il y aurait des premières pages là-dessus en ce moment.» – Philippe Couillard, à propos des politiques de la CAQ en matière d’immigration.

—–

«On n’a pas dit que c’est facile, mais c’est moins compliqué que de faire l’indépendance. Et on veut la faire!» – Jean-François Lisée, à propos de son projet de déménager cinq ministères en régions.

—–

«Vous savez, quand il a été le temps de mettre sur pied l’assurance-maladie au Québec, c’était un enjeu de société majeur, les gens mouraient parce qu’ils n’avaient pas accès aux soins. Eh bien (Robert) Bourassa n’a pas hésité à augmenter de 100 pour cent les revenus de l’État pour être capable de mettre, pas seulement l’assurance-maladie, mais un certain nombre de (services), parce qu’il était prêt, en bon chef d’État, à se relever les manches et à aller chercher l’argent où il est.» – Manon Massé, questionnée quant au réalisme de son Plan de transition économique.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!