THE CANADIAN PRESS Doug Ford

TORONTO — Le leader du gouvernement en Chambre a affirmé que l’Assemblée législative de l’Ontario tiendrait une rare séance, lundi à minuit et une minute, pour poursuivre les travaux sur un projet de loi visant à réduire de près de moitié le nombre de conseillers municipaux à Toronto.

Todd Smith a indiqué que les progressistes-conservateurs demanderont au lieutenant-gouverneur de convoquer la Chambre, lundi, à 00h01, pour de nouveau tenter d’accélérer l’adoption du projet de loi après que les tentatives du gouvernement de Doug Ford d’obtenir un consentement unanime eurent échoué samedi.

Les députés ont siégé pour une rare fois un samedi. La séance a duré un peu plus de 45 minutes, des députés de l’opposition ayant déposé des requêtes pour retarder l’adoption du controversé projet de loi 31, baptisé Loi pour des administrations locales efficaces.

Les partis d’opposition n’ont pas soutenu l’appel au consentement unanime, ce qui signifie que le débat s’étirera probablement une partie de la semaine prochaine.

Le nouveau gouvernement de Doug Ford présente à nouveau une mesure invalidée par un juge la Cour supérieure de l’Ontario, qui a déterminé qu’elle portait atteinte au droit à la liberté d’expression des électeurs et des candidats aux prochaines élections municipales. Doug Ford invoquera la disposition de dérogation pour passer outre cette décision.

Vendredi, trois éminents ex-politiciens ont condamné le recours à cette disposition. L’ancien premier ministre du Canada Jean Chrétien, l’ancien premier ministre de la Saskatchewan Roy Romanow et l’ancien procureur général de l’Ontario Roy McMurtry, qui avaient négocié l’inclusion de la disposition de dérogation dans la Charte des droits et libertés, ont publié une déclaration commune dans laquelle ils affirment que cette clause doit seulement être appliquée dans des situations exceptionnelles — et non pas «comme moyen de contourner les processus appropriés».

Les élections municipales ontariennes doivent se dérouler le 22 octobre.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!