The Associated Press Pyotr Verzilov

BERLIN — Un membre canado-russe du groupe de protestation Pussy Riot est soigné à Berlin après avoir été gravement malade, ses camarades militants alléguant qu’il a été empoisonné.

Pyotr Verzilov a été envoyé par avion tard samedi dans la capitale allemande.

M. Verzilov a été hospitalisé pour la première fois à Moscou mardi et était resté aux soins intensifs, ont affirmé les membres de Pussy Riot cette semaine.

Maria Alekhina, membre du groupe, a déclaré à l’Associated Press qu’il avait repris connaissance vendredi.

M. Verzilov, sa partenaire Veronika Nikulshina et deux autres membres de Pussy Riot ont purgé une peine de quinze jours de prison pour avoir couru sur le terrain à Moscou durant la finale de la Coupe du monde de soccer en juillet.

Un porte-parole de la ministre des Affaires étrangères, Chrystia Freeland, a indiqué que le ministère surveillait de près la situation.

«Le Canada est préoccupé par la situation du citoyen canadien Pyotr Verzilov», a affirmé Adam Austen dimanche dans un courriel.

«La ministre Freeland a parlé à sa famille. Et les fonctionnaires sont prêts à fournir une assistance consulaire à M. Verzilov et à sa famille», a-t-il indiqué.

Le premier ministre Justin Trudeau avait déjà déclaré que les responsables consulaires surveillaient de près la situation, mais qu’il était trop tôt pour tirer des conclusions sur la façon dont M. Verzilov était tombé malade.

Un porte-parole du premier ministre a affirmé dimanche que la position de M. Trudeau demeurait inchangée.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!