Paul Chiasson Paul Chiasson / La Presse Canadienne

OTTAWA — Le gouvernement fédéral accélère le processus de retrait des wagons-citernes les moins résistants aux impacts.

Ottawa a pris des mesures pour éliminer certains types de wagons à la suite du déraillement mortel et des explosions à Lac-Mégantic, en Estrie, qui avaient tué 47 personnes à l’été 2013.

Le ministre des Transports, Marc Garneau, a annoncé mercredi que l’élimination progressive des wagons-citernes CPC-1232 sans couche de protection thermique serait devancée de 17 mois. Cette première étape devait avoir lieu à partir du 1er avril 2020, mais commencera plutôt le 1er novembre prochain.

Par ailleurs, les wagons-citernes DOT-111 sans couche de protection thermique, qui transportent d’autres liquides inflammables très volatils, seront retirés graduellement à compter du 1er janvier prochain, soit plus de six ans avant la date prévue.

On ignore toutefois quand ces deux types de wagons seront complètement retirés de la circulation.

La présidente de la Fédération canadienne des municipalités, Vicki-May Hamm, et le chef de la direction de l’Association des chemins de fer du Canada, Marc Brazeau, ont salué les échéances accélérées. Dans des communiqués distincts, ils ont souligné que le retrait de ces types de wagons allait réduire les risques dans plusieurs communautés traversées par des convois ferroviaires transportant des matières dangereuses.

Ce sont des wagons DOT-111 transportant du pétrole brut volatil qui avaient explosé lors de la catastrophe de Lac-Mégantic. Ces modèles pétroliers ont été complètement retirés du service il y a deux ans.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!