The Associated Press Des réfugiés Rohingyas au Bangladesh

OTTAWA — La Chambre des communes a adopté à l’unanimité, jeudi, une résolution visant à reconnaître les crimes contre les Rohingyas comme un génocide.

La résolution, présentée par le député libéral Andrew Leslie, appuie également les conclusions d’une mission d’enquête des Nations unies sur la façon dont l’armée du Myanmar a commis des crimes contre les Rohingyas musulmans et d’autres minorités.

La ministre des Affaires étrangères, Chrystia Freeland, a indiqué sur Twitter que le Canada continuerait de travailler avec ses partenaires pour demander des comptes aux responsables de ces crimes, ajoutant que les Canadiens sont aux côtés des Rohingyas.

Au début de la semaine, le Conseil des droits de l’homme des Nations unies a publié un rapport sur sa mission d’enquête dans trois États du Myanmar.

Le rapport détaillé documente le ciblage systématique des civils rohingyas par les militaires, y compris les viols collectifs de masse, l’esclavage sexuel et la destruction de centaines de villages.

Le Canada a engagé 300 millions $ sur trois ans pour soutenir les populations déplacées et d’autres populations vulnérables dans la région.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!