DELTA, C.-B. — Un homme de la Colombie-Britannique qui a vu des dizaines d’oiseaux morts tomber du ciel juste au sud de Vancouver a confié avoir été horrifié par la scène.

Kevin Beech a raconté, vendredi en entrevue, l’événement effrayant auquel il a assisté et qu’il a surnommé «birdageddon» en référence à une sorte d’apocalypse des oiseaux.

Celui qui se décrit comme un amoureux des animaux était au volant de sa voiture en compagnie d’un ami, le 14 septembre, en bordure d’une autoroute achalandée dans la communauté de Tsawwassen, lorsque les oiseaux ont commencé à s’écraser au sol autour de son véhicule.

«Ils ont littéralement plongé tête première au sol, c’était violent», se souvient-il.

Laurie Wilson, biologiste de la faune à Environnement Canada, a confirmé que les restes de 42 étourneaux sansonnets ont été recueillis sur place.

«Il est inhabituel que de nombreux oiseaux soient retrouvés morts au même moment au même endroit», a-t-elle reconnu.

Les restes des oiseaux ont été envoyés au laboratoire de santé animale du ministère de l’Agriculture de la Colombie-Britannique situé à Abbotsford, près de l’endroit où sont morts les oiseaux.

Selon Mme Wilson, les résultats préliminaires des examens pourraient être disponibles d’ici le milieu de la semaine prochaine, si des tests supplémentaires ne sont pas nécessaires.

Un réseau d’organismes, incluant le Service canadien de la faune et des représentants des ministères provinciaux de l’Environnement et des Forêts, enquête sur l’événement.

D’après Laurie Wilson, l’observation d’oiseaux qui tombent du ciel n’est pas rare, a déclaré Wilson.

«Vous seriez surpris de la fréquence à laquelle les gens appellent et disent avoir vu des oiseaux morts tomber du ciel. Cela arrive. Les gens le signalent. Je n’en ai jamais vu personnellement, mais les gens le rapportent.»

Kevin Beech, lui, demeure ébranlé par ce qu’il a vu. Il compare son souvenir à une scène du célèbre film «Les Oiseaux» d’Alfred Hitchcock.

«C’était terrifiant, à la Alfred Hitchcock», a-t-il commenté.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!