Ryan Remiorz/La Presse canadienne Philippe Couillard

LAVAL, Qc — Les rassemblements militants n’ont pas été fréquents pendant la campagne électorale pour le Parti libéral du Québec (PLQ), mais à une semaine du scrutin, la formation politique a voulu y aller d’une démonstration de force, lundi soir, à Laval, où elle espère procéder à un balayage de six circonscriptions le 1er octobre.

Pendant près d’une heure, quelques centaines de personnes se sont réunies à l’occasion d’un rendez-vous – probablement le plus important de la campagne libérale – pour écouter une série de discours prononcés par des candidats et le chef Philippe Couillard, qui ont tenté de galvaniser les troupes.

Si la majorité des attaques ont principalement été dirigées vers la Coalition avenir Québec (CAQ), le principal adversaire des libéraux, Québec solidaire (QS), qui, selon les sondages, talonne le PLQ à certains endroits, comme dans la circonscription montréalaise de Laurier-Dorion et Sherbrooke, n’a pas été épargné.

«Avec Québec solidaire, c’est plus de dépenses et moins de revenus, a lancé le député sortant de Chomedey, Guy Ouellet, en référence aux promesses de plus de 12 milliards $ de la formation de gauche. Avant de proposer des idées, il faut savoir les financer.»

De son côté, Christine St-Pierre, candidate dans la circonscription montréalaise de l’Acadie, a attaqué la formation de François Legault en qualifiant la CAQ de parti de la «chicane».

«Nous ne sommes pas comme la CAQ, qui utilise le Canada comme un stationnement en attendant des sondages meilleurs», a-t-elle dit.

S’il a surtout vanté le bilan de son gouvernement au cours des quatre dernières années ainsi que les promesses de son parti, le leader libéral a fini par s’en prendre à son rival caquiste, notamment sur sa décision d’effectuer une tournée des régions à l’approche du vote.

«Ce n’est pas pour rien qu’il est allé rouler loin loin loin, a lancé M. Couillard. Parce que quand on roule loin, on n’a pas à répondre aux questions.»

Comme cela a été le cas depuis le début de la campagne électorale, les critiques les plus dures du chef libéral à l’endroit de la CAQ ont porté sur le test de valeurs et de français que souhaite imposer la formation de M. Legault aux nouveaux arrivants.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!