VANCOUVER – Les gouvernements fédéral et provincial devront verser environ 1 million $ en frais juridiques aux avocats britanno-colombiens qui sont sortis vainqueurs d’une contestation constitutionnelle sur l’interdiction du suicide assisté par un médecin.

L’affaire avait été déposée devant la Cour suprême de la Colombie-Britannique. Elle concernait une résidante de West Kelowna atteinte de la maladie de Lou-Gehrig désireuse d’obtenir un suicide assisté. Gloria Taylor a finalement succombé à une infection le mois dernier.

Les avocats de Mme Taylor ont travaillé gratuitement pour plaider sa cause, mais ont ensuite demandé à la cour d’obtenir un remboursement spécial de leurs dépenses en raison de l’importance de l’affaire.

Cette demande a été acceptée par la juge Lynn Smith. Celle-ci a estimé que l’affaire avait soulevé des questions importantes sur la signification de la Charte canadienne des droits et libertés en plus de mettre en cause des valeurs sociales et des politiques fondamentales.

Selon la magistrate, le gouvernement fédéral devrait payer 90 pour cent de cette facture et le gouvernement provincial, 10 pour cent.

Le gouvernement fédéral a porté le jugement de Mme Smith en appel dans l’affaire Taylor, qui a donné un an au gouvernement pour revoir ses lois afin de permettre aux citoyens de chercher à obtenir une aide médicale pour s’enlever la vie.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!