Getty Images/iStockphoto

OTTAWA — Une étude portant sur plus de 10 000 enfants canadiens montre que seulement le tiers d’entre eux ont atteint un niveau acceptable de ce que l’on appelle la «littératie physique».

La littératie physique va au-delà de la forme physique. Elle inclut la motivation, la confiance en soi et les connaissances pour entreprendre des activités physiques susceptibles d’aider les enfants tout au long de leur vie.

Cela implique également des habiletés pour effectuer des mouvements de base tels que lancer, attraper, courir, donner des coups de pied et sauter.

Selon le scientifique principal à l’Institut de recherche du Centre hospitalier pour enfants de l’est de l’Ontario (CHEO) d’Ottawa, Mark Tremblay, la recherche démontre que les enfants canadiens âgés de 8 à 12 ans n’atteignent pas les normes de la littératie physique.

Le docteur Tremblay souligne que les garçons et les filles à travers le Canada se classent au 30e percentile mondial en ce qui concerne la santé aérobique. Seulement 20 pour cent des enfants canadiens respectent les recommandations en matière d’activité physique.

L’étude, menée de 2014 à 2017, portait sur des enfants de 11 villes canadiennes et était dirigée par le Groupe de recherche sur la vie active saine et l’obésité du CHEO. Les chercheurs n’ont pas eu accès aux élèves du Québec.

L’évaluation canadienne de la littératie physique a été publiée mardi sous forme de supplément dans la revue «MC Public Health».

«Nous entendons parler de l’augmentation du taux d’obésité chez les enfants, de la baisse du taux d’activité physique et de l’augmentation du temps passé devant des écrans, souligne M. Tremblay. La littératie physique aborde différents aspects des enfants pour donner une meilleure vue d’ensemble de leur vie active et de leur santé future.»

«Les enfants ayant une bonne littératie physique sont des enfants plus actifs et en bonne santé, ce qui les prépare pour la vie.»

Plus de 100 chercheurs et cliniciens provenant de différents domaines d’étude ont participé à cette recherche.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!