OTTAWA — Les gardiens de prison fédéraux et autres agents correctionnels de première ligne ne pourront pas consommer de cannabis dans les 24 heures précédant leur entrée au travail.

Cette nouvelle politique du Service correctionnel du Canada (SCC) a été rendue publique mercredi, soit exactement une semaine avant que la consommation de cannabis à des fins récréatives ne soit légalisée partout au pays.

La politique stipule que les employés du SCC devront être en état de s’acquitter de leurs tâches et ne pourront pas être intoxiqués par l’alcool, la drogue ou d’autres substances au travail.

Quant aux employés occupant des postes critiques sur le plan de la sécurité — tels que les agents qui patrouillent les rangées et même les directeurs d’établissements —, ils devront s’abstenir de consommer du cannabis pendant une journée complète avant le début de leur quart de travail.

Les gestionnaires devront d’ailleurs se familiariser avec les signes trahissant des facultés affaiblies.

Toute infraction peut constituer une violation du code de discipline du Service correctionnel et donc entraîner des sanctions allant jusqu’au congédiement.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!